masculins / OL - Celtic Glasgow 2-2

Du panache mais pas de victoire

Publié le 31 juillet 2010 à 17:01

Composée de nombreux jeunes, l'équipe lyonnaise a réalisé 75 minutes de très bonne facture avant de baisser de pied en fin de rencontre...

OL : Vercoutre, Réveillère, Seguin, Lovren, Umtiti, Makoun (Blanc 69e), Källström (Gonalons 85e), Grenier (Reale 58e), Novillo (Pied 69e), Bastos (Tafer 46e), Lacazette (Abenzoar 58e).
Celtic : Zaluska, Brown (Juarez 51e), Fortune (Samaras 67e), Cha Du-Ri (Hinkel 54e), Misun, Ledley, Loovens, McGeady (Maloney 54e), Forrest, Twardzik (Mulgrew 67e), Hooper.
Buts : Bastos (28e) et Novillo (53e) pour l'OL. Hooper (82e) et Samaras (89e) pour le Celtic

Pour ce premier match de l’Emirates Cup, Claude Puel avait aligné une équipe que l’on pouvait qualifier de mixte. Plusieurs jeunes étaient sur la pelouse, dont les très récents champions d’Europe Lacazette et Grenier, tandis que quelques cadres tels que Makoun, Källström, Réveillère ou Bastos complétaient le onze de départ. Coté Celtic, la perspective du match retour du tour préliminaire de la Ligue des Champions obligeait Neil Lennon à faire reposer quelques titulaires.

Les joueurs du Celtic furent tout de même les premiers en action avec Marc-Antoine Fortune qui voyait sa tête plongeante filer à quelques centimètres du cadre. L’ex-nancéien se montrait très remuant à la pointe de l’attaque écossaise. Les olympiens répliquaient à la suite d’un centre d’Umtiti dévié par Lacazette vers Novillo dont la frappe était repoussée par Zaluska (13e). Au fil des minutes, les Gônes se trouvaient de mieux en mieux sur la pelouse ensoleillée de l’Emirates Stadium. McGeady donnait du travail à Rémy Vercoutre sur une belle reprise de volée mais le portier olympien se montrait rassurant (20e). Sur un coup franc excentré coté droit, Michel Bastos expédia un véritable missile qui se logea dans la lucarne écossaise (28e). Un but magnifique dont le Brésilien a le secret. Dans la foulée Novillo combinait avec Lacazette avant de tenter sa chance d’une vingtaine de mètres mais le cadre se dérobait (31e). Menés au score, le Celtic passa la vitesse supérieure avec le latéral sud-coréen Cha Du-Ri qui multipliait les montées. Malgré quelques ballons chauds devant le but de Rémy Vercoutre, les joueurs de Claude Puel regagnèrent les vestiaires avec un but d’avance.

A la pause, seul Tafer remplaça Michel Bastos. Les olympiens continuèrent à être séduisants. A la suite d’un centre de Réveillère, Harry Novillo enroula une frappe qui termina sa course sur le sommet de la barre transversale (50e). Ce n’était que partie remise car sur une action d’école initiée par Grenier et relayée par Lacazette, Novillo doublait la mise et était enfin récompensé de sa superbe partie (53e). Claude Puel remplaça alors Grenier et Lacazette par Reale et Abenzoar. Le mexicain Juarez tenta sa chance de loin par deux fois et heurta le poteau lyonnais. Les joueurs de Claude Puel baissèrent de pied dans le dernier quart d’heure et les Ecossais réduisaient le score sur une reprise de Hooper à bout portant (82e). Sur le coup d’envoi, Yannis Tafer manqua son tête à tête face à Zaluska. Dans la dernière minute de jeu Samaras catapultait le ballon au fond des filets pour arracher l’égalisation.

Malgré ce score nul concédé dans les dernières secondes, ce fut une très bonne partie à mettre au crédit des Lyonnais. Demain face au Milan AC on devrait voir une formation olympienne avec un tout autre visage.

OL-Milan AC dimanche 1er août à 15h !

Sur le même thème