masculins / Stage Tignes

Du passé au présent…

Publié le 27 juin 2014 à 19:56 par RB

Le groupe olympien est une nouvelle fois présent à Tignes pour préparer sa saison… Une semaine en altitude pour être rapidement à la hauteur sur le terrain…

L’OL à Tignes, un refrain connu comme les 200 et quelques kilomètres pour rallier la capitale des Gaules à la station savoyarde. L’autoroute jusqu’à Albertville. Ensuite les montagnes se rapprochent et s’élèvent. Moutiers… Bourg-Saint-Maurice…  la route de Val d’Isère… Le barrage du Chevril à 1 800 mètres marque le point de départ de la dernière étape.  320 mètres de dénivelé sur  les derniers kilomètres. La route tournicote, domine au début les eaux de ce barrage datant de 1952. Tignes 2 100. Un œil sur le lac et son fameux parcours tord boyaux de 2 350 mètres… à déguster au chrono sans modération pour se faire les mollets et le souffle d’un athlète professionnel. Que de souvenirs ! Indigestion garantie pour certains… «Agréable plaisanterie » pour le phénomène Mehdi Zeffane comme en son temps pour Eric Abidal. Et  voici enfin le Val Claret. Un regard sur le stade Eric Cantona… un autre sur le glacier de la Grande Motte…  Un bruit de marmotte…  les Lyonnais sont arrivés dans « leur écrin » pour une semaine. Le thermomètre ? Pas dans les  excès.



Remise en route physique et footballistique. Tout doit aller vite quand vous avez un premier rendez-vous officiel d’importance un 31 juillet. Le groupe n’est pas au complet. Il n’est pas, aussi, finalisé. Rien de bien nouveau à cette période de la saison marquée par une compétition internationale. Il y aura des bruits d’arrivées, de départs… Il y aura des ambitions affichées, des espoirs… comme à chaque rentrée.

Que du classique alors? Non. Le programme des réjouissances dans la station tignarde pourrait changer. L’ancien maitre des cérémonies physiques, Robert Duverne qui avait inauguré ces stages en 98, était chez lui ici. Il n’est plus aux manettes. Cela fait forcément bizarre. « Bob » parti comme Rémy Vercoutre, Bafé Gomis, Jimmy Briand, sans oublier Rémi Garde. Place à de la nouveauté avec les préparateurs physiques Antonin Da Fonseca et Dimitri Farbos en attendant Alexandre Marles, le boss du secteur physique rebaptisé performance.

Place évidemment au breton  Michel Audrain, un des adjoints d’Hubert Fournier, le nouveau coach. Hubert, croisé à l’été 2012 au Val Claret avec son équipe du Stade de Reims. Hubert qui a participé en tant que joueur lyonnais au premier stage de Tignes en 98 ! Il avait Steed  Malbranque pour coéquipier… et Bernard Lacombe comme entraineur. Le passé…  le présent… si éloignés et parfois tellement proches.

Première nuit au calme avant un réveil musculaire à jeun à priori sur un vélo. Tignes  16ème édition, c’est parti. En attendant ce premier réveil matin aux côtés des joueurs… direction l’Escale Blanche, cantine sympa du séjour. Raclette pour commencer ? A voir…

Photos

Stage Tignes

10 photos

Sur le même thème