masculins / OL - Real Madrid 1-0

Du rêve à la Real-ité...

Publié le 16 février 2010 à 22:47

Solidaires et conquérants, les Lyonnais l'ont emporté face au Real Madrid (1-0) sur un but splendide de Jean II Makoun et sont en position de force avant le match retour dans trois semaines en Espagne.

[IMG50014#C]

Trois mois après leur large succès face (4-0) face à Debrecen les Lyonnais retrouvaient la Ligue des Champions. C’est le Real Madrid de Djila Diarra et de Karim Benzema qui s’offrait à Cris et ses coéquipiers. Le stade de Gerland affichait guichets fermés pour ce choc des huitièmes de finale de la Ligue des Champions.

Le début de rencontre fut  équilibré. A la moindre perte de balle olympienne, les Madrilènes se montraient intraitables. Néanmoins la première occasion fut signée Sidney Govou qui trouva le petit filet sur une  reprise de volée du droit (10e). Une minute plus tard, le numéro 14 de l’OL retenta sa chance, en demi-volée cette fois, mai s sa tentative fila assez loin du cadre. Le Real réagissait que par l’intermédiaire de Chrisitano Ronaldo qui gratifia Gerland d’une talonnade vers Kaka, lequel fut repris in extremis (16e). Par la suite, Que ce soit Boumsong, Delgado ou Lisandro, aucune des frappes olympiennes ne trouvaient le chemin du cadre.  Marcelo mi en danger la défense lyonnaise à  son tour mais son centre-tir fut renvoyé par Boumsong à un mètre de la ligne de but (20e). A la quarantième minute, Chelito Delgado réalisa le geste de la première période en expédiant une volée sur le poteau de Casillas (40e). Cette action donna un nouveau souffle aux supporters présents à Gerland. L es joueurs de Pellegrini demeuraient crispés et avaient récoltés trois avertissements dans le premier acte.  L’arbitre anglais Mister Atkinson Siffla la pause avec les chauds encouragements des supporters lyonnais.

C’est avec la même conviction sur lors des 45 premières minutes que les joueurs de Claude puel revinrent sur la pelouse. Après avoir percé plein axe, Jean II Makoun adressa une frappe monumentale qui termina sa course dans la lucarne de Casillas (47e). Après ce but, l’accolade lyonnaise fut impressionnante autour du Camerounais, malmené par Gerland ces dernières  semaines. Sur un coup franc e Pjanic, Lisandro ne put cadre son coup de casque. Dans la foulée, Licha profitait d’une bourde du gardien espagnol pour adresse une frappe au ras du poteau (57e). Ronaldo sonna le réveil des Madrilènes en adressant un tir contrée accompagné en corner par Lloris. En contre-attaque, Aly Cissokho fut tout près de doubler la mise pour l’OL après un parfait décalage de Lisandro (62e). La rencontre s’enflammait. Huguiain par ti seul au but força Hugo Lloris à réaliser une parade décisive à bout portant. Gerland réserva une ovation à l’entrée de Karim Benzema. Gerland se régalait à tous les  niveaux et assistait sans doute à la plus belle prestation des Rhodaniens cette saison. Une frayeur s’empara de Gerland lorsque Ronaldo fut percuté dans les airs par Hugo Lloris. Esseulé dans la surface, Sergio Ramos ne parvint pas à cadrer une tête sur corner (81e). Claude Puel choisi de lancer  Bafé Gomis pour remplacer Lisandro (82e). La fin de match fut tendue. Ronaldo tenta à plusieurs reprise de se mettre en position de frappe mais sans succès. L'arbitre délivra Gerland après trois minutes de temps additionnel insoutenable. Les Lyonnais.

[IMG50014#C]

 

Sur le même thème