masculins / Nice - OL 4-1

Dur retour à la réalité

Publié le 24 octobre 2009 à 20:57 par AG

Quatre jours après le succès à Anfield, les joueurs de Claude Puel ont littéralement pris l'eau à Nice à cause notamment des ex-lyonnais Mounier, Hellebuyck et Rémy. Ederson réduisit le score pour l'OL en fin de rencontre.


[IMG50014#C] Pour ce déplacement à Nice, Hugo Lloris fut forcé de déclarer forfait à cause de douleurs récurrentes aux adducteurs. Rémy Vercoutre disputait donc son premier match de la saison. Le Suédois Kim Källström s’est lui aussi ajouté à la liste des blessés olympiens composée de Cleber, Boumsong et Bodmer.
Dès les premières minutes les deux équipes semblaient être portées vers l’offensive. Rémy Vercoutre fut le premier à être sollicité sur un coup franc de Julien Sablé (8e). La première tentative olympienne fut signée Jean II Makoun avec une belle demi-volée qui passa tout près du poteau droit d’Ospina (13e). L’ex-lyonnais Loïc Rémy se montra en évidence en éliminant Aly Cissokho et en déposant le ballon sur la tête de Bagayoko qui ouvrit le score (17e). Le portier des Gônes n’a rien pu faire sur ce coup de casque à bout portant. Makoun puis Cris tentèrent d’insuffler une nouvelle dynamique à l’OL mais les tentatives de ceux-ci ne trouvèrent pas le cadre. Miré Pjanic eu l’occasion de frapper un coup franc bien placé à une vingtaine de mètres du but mais le cadre se déroba sur sa tentative. Sur une nouvelle percée de Loïc Rémy, Aly Cissokho déviait le ballon en direction du but lyonnais et trompait malencontreusement Rémy Vercoutre (39e). Coup dur pour l’OL, la doublure d’Hugo Lloris semblait être touchée en regagnant les vestiaires à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, Michel Bastos avait remplacé Aly Cissokho. L’OL passa donc dans un 3-5-2 Inédit. Rémy Vercoutre était quant à lui bien présent sur la pelouse. Malgré le changement du système lyonnais ce sont les Niçois qui se créèrent les premières occasions du second acte sur des tirs d’Hellebuyck et de Bagayoko. Les joueurs de Claude Puel ne parvenaient pas à mettre en péril cette équipe niçoise, le coach olympien lança donc Ederson à la place de Gonalons. La formation olympienne devenait alors ultra offensive. Les Aiglons firent à nouveau la différence sur une contre-attaque menée par Athony Mounier. L’ex-lyonnais glissa le cuir à Hellebuck qui trompa Rémy Vercoutre (69). Sonnés, les Lyonnais réussissaient à réagir par l’intermédiaire de Sid Govou qui trouvait la transversale d’Ospina. Sur une nouvelle contre-attaque niçoise Makoun puis Vercoutre étaient à nouveau dépassés par Loïc Rémy qui inscrivait le quatrième but de l’OGC Nice (74e). Cris et ses partenaires sauvèrent tout de même l’honneur grâce à un but d’Ederson sur un centre de Delgado mal renvoyé par Ospina (82e).

[IMG50014#C]
Sur le même thème