feminines / Coupe du monde 2011

Dusang : « Première supportrice »

Publié le 30 juin 2011 à 08:00 par OT

Privée de Coupe du monde pour cause blessure, la défenseure de l’OL féminin suivra avec intérêt le match Canada-France à 18h00.

Sandrine, comment se passe ta rééducation après cette rupture du ligament antérieur du genou droit il y a bientôt 3 mois ?
Je suis entrée au CERS de Cap Breton lundi pour une durée de 3 semaines. Je suis suivie par des kinés, je fais de la balnéo, du renforcement musculaire, et de la cardio sur des vélos en salle. Je suis un peu en avance sur le programme, il est même prévu que je puisse effectuer mes premiers footings dans 10 jours.

As-tu suivi le premier match de l’Equipe de France face au Nigeria ?
Oui j’étais encore sur Lyon chez moi, avec mon maillot de la France à mes côtés. Quand j’ai vu mes coéquipières rentrer sur le terrain et entendu la Marseillaise, j’ai eu envie de pleurer. Mais dès que le match a débuté, je suis devenue la première supportrice de l’équipe. Et elles ont assuré l’essentiel avec cette victoire 1-0. L’équipe n’a pas été constante mais j’ai vu des choses très intéressantes. Depuis, j’ai eu plusieurs joueuses au téléphone : Bret, Deville, Cocotte, Louisa et Sabrina (NDLR : Sandrine Brétigny, Céline Deville, Corine Franco, Louisa Nécib, Sabrina Viguier).

Comment appréhendes-tu ce deuxième match face au Canada ?
Le Canada, c’est du costaud. Elles ont une attaquante, Christine Sinclair, qui peut marquer à tout moment. Les deux équipes se tiennent mais j’estime que nous avons plus progressé qu’elles ces dernières années. Et puis en cas de succès, la France serait qualifiée pour les quarts de finale alors que le Canada a perdu son premier match contre l’Allemagne (2-1). Je suis confiante.

Que penses-tu des premiers matches de cette Coupe du monde 2011 ?
C’est du haut niveau. Malgré les différents styles de jeu, il y a une certaine homogénéité, les scores sont serrés. J’ai été surprise par le match de la Guinée Equatoriale qui n’a perdu qu’1-0 face à la Norvège. Et puis il y a l’Allemagne qui n’a pourtant pas fait un match exceptionnel face au Canada. Mais on sent qu’elles sont capables de grandes choses, ça joue propre, et il y a cette qualité dans le jeu vers l’avant.