masculins / OL - PSG

En attendant les joueurs...

Publié le 24 mai 2008 à 19:30 par BV

16 heures, sur la pelouse du Stade de France, des 31 enfants qui répètent, pancarte en mains, dans le rond central, la présentation d’avant-match des logos des clubs ayant déjà remporté la coupe de France, un seul possède la pancarte « gagnante ».

Le choix est restreint : dans six heures, un peu plus en cas de prolongations, « 2008 » prendra place à coté de 1973 sur la lyonnaise… ou de 2006 sur la parisienne. La répétition ne dure que quelques minutes, sous une pluie soutenue qui s’abat sur la capitale depuis plus d’une heure.

Les groupes de supporters parisiens et lyonnais ont déjà disposé leurs « bâches ». Celles du Virage Nord s’étalent sur une bonne partie de la tribune du même nom. Deux virages habillés en rouge et bleu… et bleu et rouge. Dans ce grand vaisseau encore inhabité revient en mémoire le souvenir de Claudio Caçapa, qui, il y a 7 ans, franchissait la ligne de but avec le ballon, finalement stoppé par les filets, le regard figé par l’émotion.
Dans ces mêmes filets, Fred avait, le 1er mars dernier, inscrit l’unique but de la victoire lyonnaise contre Lille et Boumsong offert la victoire à l’AJ Auxerre en finale de la Coupe de France en 2003 face au... PSG. En remontant le temps, Florian Maurice rappelle qu’il a marqué avec l’équipe de France, en 1999, contre la Croatie. Dans le but opposé, Karim Benzema l’a imité 9 ans plus tard face à l’Autriche et Patrick Müller a donné à Jean-Michel Aulas son premier trophée national, la coupe de la Ligue en 2001. Sidney Govou, lui, a déjà marqué dans les deux buts : un doublé face à l’Italie le 6 septembre 2006.

A quatre heures du coup d’envoi, Jean-Louis Triaud, président des Girondins de Bordeaux, prend place sur le banc qu’occuperont tout à l’heure les Lyonnais. Bordeaux s’est invité à la soirée : face au Stade Rennais, il disputera en lever de rideau la finale de la Coupe Gambardella. Pierre Dreossi s’attarde sur le bord de la pelouse ; Michel Pavon, directeur de la cellule de recrutement du club garonnais, discute avec Florian Maurice. « Oh le billard ! s’exclame l’ancien attaquant de l’OL. Ca donne envie de rejouer, de faire sa rentrée ». « Flo » ne rechaussera pas les crampons. Tout juste s’aventurera-t-il sur le gazon pour poser au milieu des jeunes ramasseurs de balle.

Sous une pluie irrégulière, les stadiers arpentent les travées du stade de France pendant que les jeunes Rennais et Bordelais découvrent l’écrin dionysien. Cédric Obertan, star du onze girondin, monopolise les écrans géants… sans briller : le Stade Rennais s’impose 3 buts à 0. Il est 19h20. Dans quelques minutes, Parisiens et Lyonnais vont prendre possession des lieux. Ils sont en chemin…

[IMG43129#C]
«Les 31 enfants dans le rond central du Stade de France. « Flo » Maurice retrouve la pelouse sur laquelle il a marqué avec l’équipe de France

[IMG43130#C]
Claudio Caçapa puis Karim Benzema ont également marqué au stade de France. Contre Monaco en coupe de la Ligue pour le premier et contre l’Autriche avec l’équipe de France pour le second

[IMG43131#C]
En Gambardella, Rennes l’a emporté 3 buts à 0 pendant qu’un artiste peignait le virage Nord.
Sur le même thème