masculins / OL - FC Lorient

En ballotage défavorable

Publié le 22 avril 2012 à 08:38 par GG

Après avoir été les grands perdants de la 32e journée (TFC 3-0 OL, Lille 4-1 Ajaccio, Rennes 3-1 Nice), les lyonnais ont constaté que les premiers résultats du week-end ne leurs étaient pas forcément bénéfiques (victoires de Lille, Rennes et Saint-Étienne).

Au coup d’envoi ce soir, l’OL pointe donc à 9 longueurs du LOSC (3e) et à 1 point de Rennes (4e). Dans la course à l’Europe, à l’heure actuelle, l’OL (5e) est donc clairement en ballotage défavorable.

A la lecture de ces résultats, et quatre jours après l’échec à Toulouse (3-0, 32e journée), l’OL n’a donc d’autre choix que de réagir ce dimanche contre Lorient. Les trois points sont en effet impératifs dans la course à la troisième place mais aussi dans l’optique de consolider la quatrième car Rennes, Saint-Etienne et Toulouse se font de plus en plus pressants.



Sur le papier, à priori, le combat paraît déséquilibré. L’OL, troisième formation à domicile (35 points sur 45 possibles) reçoit Lorient qui reste sur 15 rencontres sans succès en déplacement (0-1, victoire à Paris lors de la 1ère journée). Lyon, qui a déjà battu deux fois les merlus en Bretagne cette année (0-1 lors de la 17ème journée, 2-4 en 1/2 finale de la Coupe de la Ligue), aura donc forcement un avantage psychologique. Mais le FC Lorient, qui dans son histoire n’a jamais gagné à Gerland (7 matchs, 5 défaites et 2 nuls), aura tout de même un petit atout en sa faveur, la dynamique.

Après un début d’année 2012 catastrophique (11 points en 13 matchs), les joueurs de Christian Gourcuff viennent de faire chuter Montpellier (2-1, 32ème journée). Un exploit contre le leader qui ne suffit pas aux bretons qui luttent encore pour le maintien. Treizième avec 35 points avant cette journée (soit de deux points de plus que Sochaux 18e), les Lorientais aimeraient grignoter des points à Lyon ou contre Marseille (FCL – OM, 34ème journée) pour aborder plus sereinement les matchs couperets (35ème Caen - FCL, 36ème FCL – Dijon).

 Privés de Quercia et de Gassama (rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche) les joueurs du président Fery tenteront donc de faire douter l’OL. Des lyonnais qui ne sont certes pas dans les meilleures conditions psychologiques à l’approche de ce match, mais les joueurs de Jean-Michel Aulas ont redressé des situations bien plus mal embarquées cette saison qu’il convient de rester ambitieux et optimiste.

Sur le même thème