masculins / G.Ajaccio - OL 0-4

En finale(s)

Publié le 10 avril 2012 à 22:54

Les Olympiens ont décroché à nouveau un billet pour le stade de France en s'imposant à Ajaccio avec quatre buts en seconde période.

Les Lyonnais avaient la possibilité d’aller une seconde fois au Stade de France. Pour cela ils devaient s’imposer à Ajaccio, face au Gazélec, en demi-finale de la coupe de France. Cette équipe du championnat national avait déjà un beau tableau de chasse dans cette complétion en ayant sorti Troyes, Toulouse et Montpellier.
Pour cette rencontre, Rémi Garde avait aligné sa meilleure équipe du moment : Lloris, Réveillère, B.Koné, Lovren, Dabo, Gonalons, Källström, Briand, Lacazette, Lisandro, Gomis.

Dans un stade François-Coty surchauffé l’OL entama la partie à bras le corps. Après à peine deux minutes de jeu, Kim Källström sollicitait déjà le portier corse mais celui-ci fut impeccable. Les Insulaires ne s’en laissèrent pas compter. Quelques minutes plus tard, Colloredo, joueur formé à l’OL, trouva le poteau d’Hugo Lloris après un mouvement dos au but (9e). Dans la foulée c’est Jimmy Briand qui toucha le sommet de la transversale du Gazélec après avoir éliminé un défenseur. Le match était parti sur un gros rythme. Après une légère furia ajaccienne, les Lyonnais remettaient le pied sur le ballon.
Bafé Gomis adressa une lourde frappe qui fila à quelques centimètres du poteau de Bastello (30e). Verdier inquiéta tout de même Hugo Lloris sur un coup franc surpuissant d’une vingtaine de mètres (34e). Le match prit une autre tournure avec des Corses très agressifs. Colinet récolta un carton rouge direct pour un tacle par derrière sur Alex Lacazette (39e). Les coups pleuvaient et Monsieur Ennjimi semblait parfois un peu dépassé. En fin de mi-temps les gones se créèrent deux splendides occasions mais le gardien corse Bastello sorti le grand jeu en sortant une tête de Briand puis en déviant un coup franc de Källström sur sa la barre transversale (45e).

A l’entame de la seconde période les joueurs de Dominique Veilex touchèrent à leur tour du bois sur un tir de Seymand. Les deux formations en étaient à deux partout dans ce registre. Les gones s’installèrent dans le camp ajaccien. Le portier corse repoussa une première frappe de Lisandro mais du s’incliner quelques minutes plus tard.  Jimmy Briand se heurta à nouveau à lui sur un tir du coté droit de la surface mais Alex Lacazette, en embuscade, poussa le ballon au fond (59e). Le plus dur était sans doute fait pour des Lyonnais en supériorité numérique.
Lisandro doubla même la mise à un quart d’heure de la fin en concluant parfaitement un énorme travail d’Anthony Réveillère (74e). L’OL venait alors de tuer le match. L’Argentin laissa sa place à Clément Grenier qui accentua le score sur un de ses premiers ballons. Le jeune olympien profita d’une mauvaise sortie du gardien pour adresser un magnifique lobe et marquer ainsi son premier but en professionnel (80e). Les joueurs de Rémi Garde avait fait le métier. Ils allaient se rendre au stade de France pour la seconde fois de la saison.

La feuille de match !

Les places pour la finale de la Coupe de France seront en vente pour tous dès le jeudi 12 avril à 10h.

Sur le même thème