masculins / Rétro 2005

En juin, les rumeurs vont bon train.

Publié le 25 décembre 2005 à 09:00 par AT

Jusqu'au 31 décembre 2005, revivez tous les moments forts de l'année 2005 mois après mois. Aujourd'hui le mois de Juin : succession de Paul Le Guen, arrivée de Gérard Houllier, John Carew, Sylvain Monsoreau et Benoit Pedretti, fin de saison pour les jeunes et les filles...Tignes...

Juin…. C’est le mois des examens pour beaucoup, bientôt les vacances… le soleil arrive, frappe les premiers bras nus sur les terrasses des cafés…

Premiers bains de soleil, mais c’est plutôt un mois d’attente à l’OL.

On le sait maintenant, Paul Le Guen est parti laissant cette équipe 4 fois championne de France entre Rhône et Saône…

Et puis IL est très vite arrivé… le lendemain du dernier match, de la dernière fête, une conférence de presse, tenue pour la dernière fois dans le restaurant qui lui aussi va disparaître, a présenté aux journalistes, aux supporters, le successeur : Gérard Houllier.
Ce nom déjà bien connu de la France, du football européen, suscite, pendant tout ce mois de juin, les plus vives curiosités, les plus profondes interrogations, et déjà une attente de la part de tous…
Que va-t-il faire, que va-t-il changer ?

En attendant les premiers noms, les premières arrivées, en laissant courir les premières rumeurs, on se tourne comme chaque fin de saison vers les phases finales du centre de formation. L’OL y est représenté, comme quasi chaque année.
La Gambardella tout d’abord, épreuve au combien prestigieuse chez nos jeunes… ils sont en finale, ce n’est pas rien. Les coéquipiers des Ben Arfa, Benzema déjà auréolés d’un titre de champion de France, vont affronter, en lever de rideau de la finale de la Coupe de France, et au Stade de France, les jeunes pousses toulousaines.
Tous les yeux lyonnais sont tournés vers cette génération fort prometteuse, mais en ce 4 juin, les toulousains vont écraser nos lyonnais, par 6 buts à 2 ; sans que le tandem phare de l’attaque des Gones n’y puisse grand-chose…
Un titre c’est déjà pas mal, surtout que la CFA, première de son groupe en championnat régulier, s’apprête à jouer quelques jours plus tard les phases finales du championnat de France, à Lyon en plus ! Première étape : Bordeaux, et la réserve s’arrêtera là, stoppée en prolongations par les Girondins.

Chez les filles, tandis que « la une » collectionne les places d’honneur, du côté des jeunes, les résultats sont prometteurs… L’équipe 3 réalise le doublé : Coupe et Championnat honneur… beaucoup de promesses en somme pour la toute nouvelle section féminine de l’OL.

Mais on le sait, en juin, les rumeurs vont bon train…
On parle de Baros, le protégé de Gérard Houllier, il y a eu des départs, peu, mais Michael Essien est courtisé, dragué, voire pressé par Chelsea…

C’est alors qu’arrive Benoît Pedretti, lassé de son année marseillaise, dont les ambitions semblent plus cadrer avec les objectifs sportifs de l’OL.

Puis c’est un autre ancien Sochalien qui rejoint l’OL : Sylvain Monsoreau, sans faire de bruit, mais déterminé lui aussi à passer du statut de Lionceau à celui de Lion…

L’OL est observé, on attend le « gros coup », quelle star Jean-Michel Aulas réserve-t-il à ses supporters ?
L’option Baros semble se refroidir, le cas Drogba est rapidement ré-évoqué, Benjani, Toulalan, Chamack… des noms, mais pas encore de confirmations…

[IMG39578#R]Et puis un soir de fin de mois, un avion atterrit en provenance d’Istanbul avec à son bord un nom que les olympiens ont déjà entendu lors d’autres mercatos… John Carew a signé, il assumera la pointe de l’attaque lyonnaise la saison prochaine. Un sacré coup si l’on regarde le potentiel de ce jeune homme de 25 ans, dont l’expérience européenne est déjà probante… Lyon s’en souvient… John Carew avait alors pesé dans l’élimination des Gones face à Valence en UEFA Champions League, lors de l’automne 2000.

Et puis c’est déjà la reprise, à peine eu le temps de souffler que Tignes est déjà dans les têtes…
Tignes, comme l’éternel recommencement d’une nouvelle saison pleine de promesses, avec deux nouveaux guides Patrice Bergues et Gérard Houllier… vers ce cinquième titre ? Ou vers ce Saint Graal qu’est la Champions League ?

Rendez vous en mai 2006 au Stade de France ?
Sur le même thème