masculins / Metz - OL J-1

En Lorraine comme ailleurs... pour gagner!l

Publié le 21 octobre 2005 à 14:06 par R.B

[IMG6961L]<b>23 points </b>séparent Lyonnais et Messins. Les premiers caracolent en tête du championnat ; les seconds en ferment la marche. 8 succès, 3 nuls pour l'OL… 4 nuls, 7 défaites pour le FCM. Comment imaginer dans ces conditions que le quadruple champion de France, invaincu depuis 20 rencontres officielles, puisse s'incliner en Moselle ? A priori, cela prendrait des allures de mauvaise farce. Certes, les <b>Grenats</b> de Joël Muller n'ont plus trop choix...

23 points séparent Lyonnais et Messins. Les premiers caracolent en tête du championnat ; les seconds en ferment la marche. 8 succès, 3 nuls pour l'OL… 4 nuls, 7 défaites pour le FCM. Comment imaginer dans ces conditions que le quadruple champion de France, invaincu depuis 20 rencontres officielles, puisse s'incliner en Moselle ? A priori, cela prendrait des allures de mauvaise farce. Certes, les Grenats de Joël Muller n'ont plus trop choix, même si leur situation n'est pas encore désespérée pour le maintien. Certes, ils seront motivés à l'idée de se payer le scalp de l'ogre hexagonal. Certes, ils veulent en finir avec cette virginité au rayon des victoires… Certes, les coéquipiers de Claudio Cacapa surclassent rarement leurs adversaires au tableau d'affichage…. et sont engagés dans leur second marathon de la saison… Mais de là à imaginer 3 points dans l'escarcelle des maillots à la croix de Lorraine, il y a un pas que nous avons du mal à franchir.



Joël Muller ne s'attendait certainement pas, pour son retour sur le banc du club de Carlo Molinari, à tant de soucis. Une attaque en berne, 4 buts ; une défense poreuse, 18 buts ; une équipe difficile à établir, 27 éléments déjà utilisés. L'entraîneur messin a même avoué sa honte… « Désormais pour nous en sortir, il faudra faire un parcours exceptionnel et nous le ferons avec des gens concernés qui montreront fierté et orgueil de porter le maillot grenat». Les propos de l'ancien joueur lyonnais remontent au soir de la défaite à domicile contre Bordeaux (France Football du 4 octobre). Wimbée ne comprend pas ; Ouadah avait peur en regardant le programme du mois d'octobre de son équipe… Et les supporters commencent à bougonner sérieusement. En un mot Metz a un mal de tête carabiné. Mais, le remède existe-t-il ? Peut-être avec le retour de son attaquant camerounais Tum, 9 buts pour sa première saison français en L1 et cette envie de survie. « Nous serons super motivés ; il ne faut pas rester derrière ; nous jouons trop souvent avec la peur de mal faire… une victoire contre l'OL serait synonyme de déclic… ». Obraniak ou encore Chérif Touré, l'international Togolais font tout simplement preuve de bon sens dans leurs propos.



Dans la douleur contre Ajaccio et Olympiakos, les Lyonnais ont, eux, continué leur marche triomphante. L'OL a cette incroyable capacité à ne rien lâcher. Mental de feu… collectif solidaire… talents individuels… patience à toute épreuve… un soupçon de chance… soit quelques ingrédients du cocktail olympien 2005-2006 lancé à grande vitesse vers ses nombreux objectifs. De nombreux observateurs promettent cependant aux coéquipiers de Cris de se ramasser un jour à force de tenter parfois le diable… Un constat qui pourrait bien motiver encore plus cette équipe que Trond Sollied, le coach d'Olympiakos, a élevé au rang d'une des meilleures formations du monde après la défaite des siens. « Chaque match exige un plus, un mieux, une concentration, du professionnalisme, le respect des adversaires… c'est la marque des champions que d'avoir un tel comportement… ». Gérard Houllier connaît les forces et, encore, les quelques faiblesses de son groupe. Il sait que le jeu n'est pas encore à la hauteur de ce qu'il a été ou pourrait être. Et pas question de lui parler de match facile en Lorraine. «Ce sera un combat… la première ½ heure sera très importante… les Messins ont enclenché le processus d'urgence… et récupèrent des joueurs. Chaque rencontre est pour nous une finale. Ce groupe a toujours envie de gagner, même à l'entraînement dans les petits jeux. Moi, je le pousse au succès… Je sais que nous avons du répondant».



Lorraine face au dernier… Bretagne contre Rennes… ou ailleurs face aux plus huppés en terme de points, la mentalité, l'envie, les ambitions sont les mêmes. Et si les partenaires de Wimbée pensent tomber sur un collectif fatigué par son match de mercredi soir, ils se fourrent le doigt dans l'œil. « Les gars ont récupéré de leurs efforts fournis face aux Grecs ; et puis, il y aura de la fraîcheur… ». Forcément, c'est la rencontre des extrêmes de ce week-end de L1 ; au loto sportif, une victoire locale rapporterait gros. Reste, samedi, à confirmer pour les uns leur statut de grand favori... et pour les autres, leur souhait de vouloir s'en sortir.



R.B

Sur le même thème