masculins / ASM - OL

En marge de Monaco-OL

Publié le 25 octobre 2013 à 09:54 par SC

L’Olympique Lyonnais se déplace dimanche à 17 heures au Stade Louis II pour y affronter l’Association Sportive de Monaco pour le compte de la 11ème journée de Ligue 1.

Les confrontations Monaco-Lyon :

30 victoires pour Monaco, 12 victoires pour Lyon, 8 nuls.

Les 10 dernières confrontations en Ligue 1

  • 2010-2011 ASM 0 - 2 OL (Diakhaté, Lisandro)
  • 2009-2010 ASM 1 - 1 OL (Bastos)
  • 2008-2009 ASM 0 - 1 OL (Fred)
  • 2007-2008 ASM 0 - 3 OL (Keita x2, Fred)
  • 2006-2007 ASM 1 - 0 OL
  • 2005-2006 ASM 2 - 1 OL (Carew)
  • 2004-2005 ASM 1 - 1 OL (Clément)
  • 2003-2004 ASM 3 - 0 OL
  • 2002-2003 ASM 2 - 0 OL
  • 2001-2002 ASM 2 - 1 OL (Givet csc)

Monaco et Lyon se sont retrouvés en D2 durant deux saisons. L’OL s’était incliné 3 à 2 lors de la saison 1950-51 et lors de la saison 1952-53. Les deux équipes se sont aussi retrouvées en finale de la Coupe de la Ligue en 2001, une finale remporté 2 à 1 par l’OL. Elles se sont aussi rencontrées à quatre reprises en Coupe de France (victoires de l’ASM en 1960 en 16èmes, en 1963 en finale, en 2004 8èmes et en 2010  en 16èmes).

L’arbitre

 C’est Laurent Duhamel qui arbitrera la rencontre entre Monaco et Lyon. Né le 10 octobre 1968 à Rouen, il est licencié à la Ligue Normandie et a arbitré pour la première fois en Ligue 1 durant la saison 1996-1997, durant laquelle il a dirigé 16 fois.

Il a arbitré cinq rencontres de L1 cette saison. L’OL a été arbitré une fois par Duhamel, c’était lors du match nul 0-0 contre Rennes. Monaco l’a aussi été lors de sa victoire 2 à 0, à Bordeaux.

Il a déjà arbitré un ASM – OL, c’était le 29 mai 2011. Une défaite monégasque (2-0) synonyme de relégation en L2.

Carrière : 584 matchs arbitrés, 1 773 cartons jaunes et 91 cartons rouges, dont 302 en L1 (1 080 cartons jaunes et 56 cartons rouges).

En dehors des terrains, Laurent Duhamel est directeur d’un Centre régional Jeunesse et Sport.

Les joueurs ayant porté les deux maillots

  Jean Tigana et Claude Puel ont entraîné les deux équipes, Manuel Amoros, Albert Emon, Frédéric Piquionne, Daniel Bravo, Ludovic Giuly, Patrick Müller, Jérémy Berthod, Franck Gava, Sonny Anderson, Mahamadou Diarra…

Eric Abidal a été formé à l’AS Lyon-Duchère, avant de rejoindre en 2000 l’AS Monaco. Il fait ses débuts en Ligue 1 et jouera à 26 reprises avec le club de la Principauté. Après ses deux années passées à Lille, le natif de Saint-Genis-Laval retrouve sa région natale en signant, fin 2004, à l’OL. Il devient une pierre angulaire de la défense rhodanienne jusqu’en juin 2007, moment où il rejoint Barcelone. Il aura porté le maillot lyonnais à 107 reprises et sera sacré trois fois champion de France. Durant le dernier mercato, il signe là où sa carrière a débuté, à Monaco.

Jérémy Toulalan rejoint l’OL en mai 2006, en provenance de Nantes. Il y devient indiscutable dans l’entrejeu et porte à 210 reprises le maillot lyonnais. L’international français devient double champion France (2007 et 2008) et remporte la Coupe de France en 2008. Après cinq années passées entre Rhône et Saône, il signe à Malaga, puis deux saisons plus tard à Monaco.

Anthony Martial a longtemps été considéré comme l’un des plus grands espoirs lyonnais. Serial buteur dans les catégories de jeunes, notamment en U17 (32 buts en 21 matchs), le joueur de 17 ans fait quatre apparitions avec l’équipe première. En juin dernier, il rejoint l’AS Monaco, avec qui il n’a pas encore joué.

Le Stade Louis II

Monaco accueille ses rencontres dans le Stade Louis II depuis 1985. D’une capacité de 18 523 places, ce complexe sportif, avec notamment une piste d’athlétisme, a été construit au début des années 80. Il est situé dans le quartier de Fontvielle. Le stade est particulier dans sa conception. Il est situé à plus de 8 mètres au-dessus du niveau de la chaussée. La pelouse repose donc sur le toit du parking.

Un chiffre dans chaque équipe

Avec 12 points en 10 journées, l’OL réalise son deuxième plus mauvais début de saison en championnat depuis 1994-95 (victoire à 3 points). Lors de la saison 1995-96, il n’en avait obtenu que 9. Comme cette saison, les Lyonnais avaient, durant la saison 2010-11, récolté 12 points après 10 journées…ils avaient finalement terminé à la 3ème place.

A domicile, Monaco a, en moyenne, 59% la possession de balle. Seul Paris fait mieux (63%).

Sur le même thème