masculins / 18:30 I OL - SC Bastia

En regardant devant et derrière

Publié le 15 avril 2015 à 10:28 par R.B

Une victoire et l’OL signerait une très belle opération… en évitant de relancer ou de laisser dans la course la concurrence… Le Sporting Bastia lutte pour son maintien et sait l’importance du moindre point pris…

Une victoire et  l’OL signerait une très belle opération…  en évitant de relancer ou de laisser dans la course la concurrence… Le Sporting Bastia lutte pour son maintien et sait l’importance du moindre point pris…

Sans Bisevac, Rose, Gourcuff, Jallet. Avec certainement Grenier, Fofana, Gonalons sur le banc au coup d’envoi, l’OL n’a pas le choix. Dans ce sprint final passionnant, la situation n’est pas encore décantée en haut comme en bas de tableau. Tout le monde se bat ! En jouant trois jours après les autres et deux semaines avant le PSG (match en retard face au FC Metz), les coéquipiers de Maxime Gonalons ont vu l’ASM, l’ASSE, les Girondins s’imposer et revenir respectivement à 3, 5 et 7 longueurs alors que l’OM en ayant perdu à Bordeaux est resté à 4 points. Inutile de faire un dessin ! Une victoire lyonnaise remettrait « les choses à leur place » en poussant quasiment dehors l’équipe phocéenne. Elle offrirait la première place, temporaire ou non, avec deux unités d’avance sur le PSG. Tout autre résultat changerait la perspective surtout à quelques heures du derby qui redonnerait encore plus « d’agressivité » aux voisins verts.

Voilà pour l’OL. Quant au Sporting Bastia, les ambitions sont différentes. Largement défait en finale de la Coupe de la Ligue par le PSG, il a constaté qu’il faisait plus que jamais partie des candidats à la lutte finale pour le maintien. Le succès du TFC a mis la première place de relégable à 2 longueurs. Pas de quoi prendre son temps de ressasser les « événements parisiens » ! Certes, certains clubs semblent plus mal lotis que les partenaires de Cahuzac, mais bien malin qui peut prévoir la tournure des événements. Le Sporting peut-il se contenter de tout miser sur ses trois matches à Furiani pour s’en sortir ? A voir… En attendant, il sera privé de Squillaci, suspendu, pour ces 90 minutes lyonnaises. Ghislain Printant avait fait des choix pour la finale de Coupe de la Ligue. Il pourrait en faire d’autres mercredi soir. Il sait pouvoir compter sur les Modesto, Boudebouz, Palmieri, Cahuzac, Gillet, Sio… sans oublier Danic, qui n’a pas pu ou su donner sa pleine mesure à l’OL, ou encore Brandao, de retour d’une longue suspension.

L’OL a gommé sa défaite à domicile face à l’OGCN en s’imposant facilement à Guingamp. Reste à bonifier cette victoire. Hubert Fournier va devoir une fois encore s’adapter. Lindsay Rose est suspendu ce qui entrainera le retour de B. Koné aux côtés de Samuel Umtiti. Dabo va poursuivre l’intérim au poste de latéral droit en l’absence de Jallet. Est-ce-que le capitaine Gonalons sera apte à débuter la rencontre ? Il devrait être remplaçant et entrer en cours de rencontre. Pas de risques en vue du derby. Quid de Fofana et Grenier ? Il semble utopique d’en faire des titulaires mais pas de leur donner du temps de jeu si cela est possible. Un OL qui comptera une fois encore sur son tandem Lacazette/Fekir pour débloquer la situation.

Sur le papier, le septuple champion de France est largement favori. On aurait même ajouté qu’il avait un avantage supplémentaire avant la finale de la Coupe de la Ligue par rapport à la répétition des efforts des Bastiais et la difficulté à se replonger de suite dans le quotidien. Pas évident qu’il n’y ait pas une motivation plus marquée chez les Corses après la tournure des événements de samedi soir. En conclusion, un statut de favori tempéré de grande vigilance…

Sur le même thème