masculins / OL - Troyes

« Encore beaucoup d’ambitions avec l’OL »

Publié le 03 février 2014 à 12:10 par SR

Bafétimbi Gomis, auteur de 14 buts cette saison, est resté muet lors de la défaite à Rennes…tout comme ses coéquipiers. Une bonne piqûre de rappel selon lui, avant cette demi-finale « cruciale » de Coupe de la Ligue contre Troyes, son ancien club qu’il retrouve avec plaisir.

 Il a déjà connu le Stade de France à deux reprises avec l’Olympique Lyonnais. Bafétimbi Gomis tentera ce mercredi avec ses coéquipiers de s’offrir une nouvelle finale en Coupe nationale. Une ambition de début de saison. « Aller au Stade de France était un objectif. On l’a connu deux fois depuis que Rémi Garde est arrivé ». Pour cela, il faudra avant tout se débarrasser de Troyes lors de la demi-finale. « C’est une équipe joueuse, qui peut nous poser des problèmes…Ils viendront avec la ferme intention de rêver au Stade de France…Elle est menée par un Nivet toujours aussi efficace ».

Benjamin Nivet est un des joueurs emblématiques d’un club que l’international français connaît bien, pour y avoir débuté sa carrière. « J’ai des magnifiques souvenirs de Troyes, avec une accession en première division. C’était une très belle aventure sportive et humaine. J’avais 19 ans ». L’entraîneur actuel de Troyes lui avait laissé une très belle impression lors de son passage. « Jean-Marc Furlan est un très bon technicien qui a qui a su tirer le meilleur de ses joueurs… J’ai été couvé, il n’a pas toujours été gentil mais il a été exigeant. Je veux lui montrer que j’ai beaucoup progressé. Il a fait un très bon travail avec moi ».

Je veux parler le moins possible de ma situation. Je n’ai pas la tête ailleurs et j’ai encore beaucoup d’ambitions avec l’OL…Je n’exclue pas de prolonger. Tout peut arriver

 Déçu de la défaite concédée la veille à Rennes, l’attaquant lyonnais a tout de même montré sa satisfaction de la prestation, malgré les faits de jeu en défaveur de son équipe. « C’est très frustrant de perdre après un bon match. Même en infériorité numérique, on a poussé. Ça ne s’est pas fait ressentir…Espérons que ça soit une piqûre de rappel. On a montré de très belles choses même à 10. C’est grâce à l’état d’esprit qui règne dans le groupe ». Il n’est donc pas question de s’attarder sur ce faux-pas. « L’équipe s’est remobilisée dans des moments plus compliqués que cette défaite…Il n’y a aucun regret, toute série a une fin. A nous de remettre les bons ingrédients. Il faut continuer à montrer cette solidarité…C’est derrière nous ». Plein de choses se profilent devant l’équipe et devant Bafé.

Cette fin de saison, l’attaquant lyonnais va la jouer à fond. « J’ai l’état d’esprit d’un joueur qui aime son club. Je suis toujours aussi fier de ces couleurs. C’est un club et une ville que j’ai appris à connaître…Comptez sur moi pour donner le maximum ». Peu importe le contexte, avec l’expiration de son contrat en juin. « Il y a des discussions avec d’autres clubs, mais aucun accord de signé. Je veux parler le moins possible de ma situation. Je n’ai pas la tête ailleurs et j’ai encore beaucoup d’ambitions avec l’OL…Je n’exclu pas de prolonger. Tout peut arriver ».

Sur le même thème