masculins / Auxerre - OL J-2

Enfin, la rencontre avec Sonny

Publié le 22 avril 2005 à 11:17

[IMG5349L]<b>Doha </b>de jour montre sa magnificence. Building à l'américaine, palmier, gazon verdoyant, eau turquoise de l'abée… Pas un papier abandonné… des grues et des chantiers, Doha s'agrandit en hauteur en vue des jeux asiatiques prévus en 2006. 13h30, à l'hôtel Intercontinental, Sonny nous attend avec son sourire éclatant. « On mange un bout et on film après… » OK Sonny.

Jeudi 21 avril, retour à Umm Said où nous devons récupérer passeports et caméra. Départ à 8h sous le soleil évidemment. Le nombre de travailleurs étrangers de différentes nationalités (Pakistanais, Indonésien, Thaïlandais…) est impressionnant. Sur les chantiers en plein cagnard, place au system D pour se protéger…

Arrêt essence ; 35 litres de premium pour 5€ ! Arrêt photos ensuite, un troupeau de chameaux regarde passer les voitures entre 2 bouchées d'herbasse rare. Sur la route, les règles de conduite semblent personnalisées, au point qu'une voiture de police peu se faire klaxonner par une Porsche hyper pressée !

Le Lieutenant Colonel Abdula s'excuse en nous accueillant et nous redit que c'était interdit de filmer ici…Merci, nous avions compris. Il nous demande de l'appeler vers 11h pour récupérer passeports et caméra. Nouvelle attente au milieu du sable, des cailloux, des pneus de camion éclatés, des barbelés protégeant les fameuses raffineries. Le thermomètre ? Il marque déjà 32 degrés. Dans le lointain, un terrain de foot avec des immenses projecteurs…incroyable ! Une question à ce moment de la journée : pourrons nous faire cette interview de Sonny Anderson avant notre départ vendredi ?

12h45, nous récupérons enfin caméra et passeports avec force de « sorry » de la part des policiers locaux.

Libres maintenant, nous filons vers l'hôtel Intercontinental pour ce fameux rendez-vous avec Sonny, unique objet de fond de ce voyage au Qatar. Doha de jour montre sa magnificence. Building à l'américaine, palmier, gazon verdoyant, eau turquoise de l'abée… Pas un papier abandonné… des grues et des chantiers, Doha s'agrandit en hauteur en vue des jeux asiatiques prévus en 2006.

13h30, à l'hôtel Intercontinental, Sonny nous attend avec son sourire éclatant. « On mange un bout et on film après… » OK Sonny. Au bord de la piscine nous papotons accompagné de Michel Rouquette, l'adjoint de Bruno Metsu dont l'équipe vient de remporter le championnat du Qatar. Marcel Desailly fait partie de ce groupe : « il est en haut, il fait la sieste… » nous lâche Michel Rouquette. Après la pause nourriture, place aux images et à l'interview. Près de 90 minutes avec Sonnygoal dont nous reparlerons plus tard.

Juste 2 informations. Il reste 1 match de championnat à jouer, l'ancien numéro 9 lyonnais a marqué pour l'instant 24 buts. Il est le meilleur buteur de la compétition, mais il veut dépasser le record réalisé par l'argentin Batistuta avec 25 buts. Il a 90 minutes pour le faire en comptant sur l'aide de Benarbia et des frères hollandais De Boer, ses coéquipiers. Avec son équipe D'Al Rayyan, Sonny porte le numéro 1.

Après ces heures d'attente, la compagnie de Sonny nous a fait chaud au cœur. Disponible, ce buteur d'exception nous a ensuite conduit chez lui, à deux pas de la maison de la famille Leboeuf, pour choisir des vidéos sur sa carrière. Un peu plus tard dans la soirée, nous nous sommes retrouvé pour dîner. Au menu le ballon rond a tenu une grande place mais aussi la vie dans ce pays. Notre goléador affirmant qu'il se sentait heureux de finir sa carrière comme il le souhaitait ici au Qatar.



RB









Sur le même thème