masculins / OL - LOSC

Enfin maître chez soi

Publié le 11 septembre 2015 à 20:07 par R.B

La venue du LOSC marque le début des cadences infernales en souhaitant qu’elle soit aussi synonyme de première victoire à domicile…

Le mercato est terminé. La première trêve internationale est passée. Le championnat reprend et les clubs engagés dans les coupes européennes vont enchainer 7 matches en 23 jours. L’OL va donc être soumis à ce rythme infernal. En ayant largement étoffé  son groupe en nombre et qualité, le septuple champion de France a été prévoyant. Mais il ne pouvait imaginer que le genou droit de Nabil Fekir se déroberait et enverrait le génial gaucher à l’infirmerie pour de longs mois. Sans que tout soit fichu pour autant, la donne a forcément changé.

Un atout plus que majeur de moins pour débuter cette première série. D’abord un bloc de 3 rencontres avec la venue du LOSC, le déplacement à Gand et un autre à Marseille. Comment Hubert Fournier va-t-il articuler ses équipes de départ pour engranger des points précieux en championnat et débuter positivement en LDC ? Comment va-t-il raisonner à certains postes ? Du temps de jeu partagé ou non en sachant qu’il doit garder tout le monde sur le pont? Parmi certains facteurs à prendre en compte, il y a les internationaux qui n’ont pas eu de trêve (Valbuena, Bedimo, B. Koné, Cornet, Lopes). Il y a Alex Lacazette qui revient après avoir soigné son problème au dos. Il y a Corentin Tolisso, touché à Caen et en soins pendant une semaine. Il y a aussi Sergi Darder, le petit dernier qui doit se familiariser avec son nouvel environnement et se mettre au niveau physiquement. Il ne sera pas dans le groupe comme B. Koné et Rachid Ghezzal, en soins.

Jusqu’à la prochaine trêve internationale, le LOSC n’a pas les mêmes soucis de calendrier. Seulement 5 matches au programme dont 3 à l’extérieur. Les Dogues ont plutôt bien passé leur début de saison au regard de leurs obligations. Largement modifié pendant l’été, 7 recrues ont déjà été alignées par le nouvel entraîneur Hervé Renard, ce groupe a fait preuve de solidité : 1 seul but encaissé (première journée face au PSG) et 5 points pris! Enyeama semble de nouveau imbattable dans sa cage. Et on connait la valeur des Civelli, Bauthéac, Balmont, Obbadi, Mavuba… Avec évidemment, celui très expressif de Boufal, le seul buteur à ce jour de l’équipe. Le LOSC n’a marqué qu’une fois… et sera privé samedi de l’ancien angevin dynamiteur hors pair. Un handicap qui sera peut-être compensé par les derniers arrivants Nangis et Benzia. Parions que l’ancien Lyonnais, s'il joue, aura une certaine motivation à se montrer sur ses anciennes terres.


Hubert Fournier a certainement des choix à faire pour les raisons que l’on sait. Il ne sera pas fâché de retrouver Alex Lacazette pour conduire l’attaque lyonnaise…


L’OL a besoin des trois points pour repartir dans une bonne dynamique avant de plonger sur la scène européenne. L’OL a besoin de ces trois points à domicile pour bonifier son probant succès à Caen. L’OL a besoin d’une victoire chez lui où il n’a plus gagné depuis le 3 mai dernier (2 à 0 contre l’ETG). Il a concédé depuis un nul face à Bordeaux, un contre le FC Lorient et une défaite face au Stade Rennais.  A l’évidence, cela sera certainement compliqué de faire plier la formation nordiste même privée de Boufal. Mais les coéquipiers de Maxime Gonalons n’ont pas d’autres alternatives. Quant à Hubert Fournier il a certainement des choix à faire pour les raisons que l’on sait. Il ne sera pas fâché de retrouver Alex Lacazette pour conduire l’attaque lyonnaise…  

La saison lyonnaise entre dans une nouvelle dimension porteuse de quelques appréhensions et de beaucoup d’espoirs. Passionnant.

Sur le même thème