feminines / OL féminin - Montpellier

Ennemis intimes

Publié le 11 novembre 2012 à 09:00 par OT

L’OL féminin reçoit Montpellier à Gerland (16h30), dans le choc au sommet de la 8e journée de D1.

Jusqu’ici, on a apprécié le spectacle. Lors de leur onze premières sorties, les Lyonnaises n’ont pas laissé une miette à leurs adversaires. Des victoires, que des victoires et avec la manière. Les filets ont tremblé à 69 reprises, toujours dans le même sens. Celui de la machine, du rouleau compresseur que rien ne semble pouvoir arrêter en cette première partie de saison.

Alors au moment de recevoir Montpellier qui pointe à deux longueurs, il y a forcément de l’excitation. Un peu la même que celle qui avait précédé les déplacements à Juvisy et Zorkiy. Mais à chaque fois, les Lyonnaises avaient tué le suspense en l’emportant largement (4-0 et 9-0) face à des équipes en manque de forme ou d’inspiration.

Il faut dire aussi que dans les grands rendez-vous, les filles de Patrice Lair savent élever leur niveau de jeu. Et l’entraîneur de l’OL féminin se méfie particulièrement de son ancienne équipe : « Montpellier est l’équipe qui peut nous faire tomber. Il y a une belle ossature, devant ça va vite. Un match nul ne serait pas un mauvais résultat, l’objectif est de conserver notre place de leader. »

Patrice Lair n’est pas le seul à avoir passé du temps dans l’Hérault puisque pas moins de huit de ses joueuses ont porté par le passé les couleurs orange et bleu : Deville, Viguier, Agard, Bompastor, Bussaglia, Necib, Abily et Thomis. En face, l’ancienne pensionnaire de l’OL Hoda Lattaf est le symbole d’une équipe qui s’accroche au sommet du classement grâce à la constance de ses performances. Cette équipe dégage un esprit et une cohésion bonifiés par quelques talents : Gadea, Diguelman, Asseyi, Delie…

Pour préparer au mieux ce duel au sommet, Patrice Lair s’est privé de plusieurs cadres lors du succès 2-0 face à Zorkiy dans la semaine. Bouhaddi, Georges, Henry, Schelin n’ont pas joué, Bompastor est sortie à la mi-temps, et Dickenmann n’est entrée en jeu qu’en fin de rencontre. Ces joueuses sont donc susceptibles de débuter la rencontre, à 16h30.


Groupe OL féminin :
Gardiennes : Bouhaddi, Deville
Défenseures : Georges, Viguier, Agard, Bompastor, Franco
Milieux : Henry, Bussaglia, Necib, Abily, Dickenmann, Majri
Attaquantes : Schelin, Tonazzi, Le Sommer, Thomis


Sur le même thème