masculins / Entraînement

Entraînement : Les Lyonnais de retour à l'entraînement pour attaquer la saison 2017-2018

Publié le 27 juin 2017 à 18:50 par YM

L'heure de la reprise a sonné pour l'OL. Les joueurs de Bruno Genesio ont lancé leur saison 2017-2018 ce mardi, en participant à leur première séance d'entraînement en vue du nouvel exercice.

La majeure partie du groupe professionnel a retrouvé les terrains du Groupama OL Training Center, ce mardi matin, pour le coup d’envoi de la saison 2017-2018.

Après avoir passé la matinée complète à effectuer une batterie de tests médicaux et à récupérer leurs nouveaux équipements, les hommes de Bruno Genesio ont écouté le traditionnel discours d’avant saison prononcé par le technicien olympien avant de fouler à nouveau les pelouses du centre d’entraînement.

Composé en grande partie de jeunes joueurs issus du vivier rhodanien, dont Alan Dzabana, Willem Geubbels, Amine Gouiri ou encore Gédéon Kalulu, l’effectif lyonnais a pris part à une séance axée sur le physique au sein du complexe qui s’apprête à fêter sa première année d’existence. Les internationaux manquaient encore à l’appel et rejoindront le groupe dans les prochaines semaines, tandis qu’Aldo Kalulu et Olivier Kémen sont tous deux revenus de prêt. Fernando Marçal, la première recrue de l’été, a pris place parmi ses nouveaux coéquipiers.

Un footing en compagnie des membres du staff pour commencer, avant de refouler les terrains où les joueurs ont pu d’emblée retoucher le ballon. Une séance en toute intimité pour démarrer un stage « à domicile », dixit Gérald Baticle, le tout dans la chaleur de l’été et dans la bonne humeur. 2016-2017 est mort, vive 2017-2018 !



...

. L'INTERVIEW DE GÉRALD BATICLE :  

 " Les vacances se sont bien passées mais, au bout d’un moment, on a hâte d’y être et de retrouver tout le monde. Tout s’est très bien passé ce matin avec les tests médicaux mais on a réellement attaqué cet après-midi. Il y aura encore des tests demain, ainsi que des séances de ballon et des sessions athlétiques. Le fait de rester chez nous, dans notre centre d’entrainement, fait que l’on connaît le cadre. On a un  super complexe de travail. On s‘est fabriqué un mini stage. On reste entre nous. C’est une sorte de stage « à domicile », dans un cadre intime pour nous tous. "

...