masculins / Viry - OL J-2

Entraînement: Une séance ludique...

Publié le 06 janvier 2005 à 12:37 par R.B

[IMG4264L]48h avant une rencontre officielle, l'entraînement des Lyonnais a le plus souvent une connotation ludique. Ce 6 janvier n'a pas dérogé à la règle. Et on a vu de belles choses au niveau de cette séance de reprises de volée concoctée par <b>Yves Colleu</b>. Une fois encore, la hargne et la recherche de l'excellence ont été le moteur des actes de <b>Sylvain Wiltord</b>. Pour lui, il semble inconcevable de «se trouer »...

48h avant une rencontre officielle, l'entraînement des Lyonnais a le plus souvent une connotation ludique. Ce 6 janvier n'a pas dérogé à la règle. Et on a vu de belles choses au niveau de cette séance de reprises de volée concoctée par Yves Colleu. Une fois encore, la hargne et la recherche de l'excellence ont été le moteur des actes de Sylvain Wiltord. Pour lui, il semble inconcevable de «se trouer ». Et chaque fois que cela se produisait, il filait, de rage, un grand coup de pompe sur un montant du but gardé en alternance par Puydebois et Hartock. Grégory Coupet étant resté sur l'autre but avec Joël Bats. Il y eut donc de beaux gestes avec notamment un spectaculaire retourné aérien de « Flying » Govou ; il y eut de beaux arrêts. Une séance conclue par un concours de buts.



Sur un autre terrain de Tola Vologe, Cacapa tournait en rond avec déjà un peu plus de rythme que lors de sa première sortie lundi. Pendant ce temps, Cris et Juninho étaient restés à l'intérieur. «Tout va bien pour Cris, l'IRM n'a pas révélé de problème. Mais bon, il a ressenti une douleur. Alors on verra. Clément est resté chez lui. Je pense qu'il sera un peu court pour samedi. En revanche, plus de souci pour Abidal et Puydebois ». Paul Le Guen n'a pas encore donné son groupe pour Viry-Chatillon… juste quelques indications. Et lorsque Juninho est sorti des vestiaires, nous avons découvert un « Juni » allégé d'une grande partie de sa longue chevelure. «Avec le froid, les cheveux étaient vraiment trop longs… Ma femme ? Elle n'a rien dit. Ca va… ».



Quelques instants plus tard, le corps bien emmitouflé et la tête protégée par un bonnet, Eric Abidal a confirmé qu'il était prêt même si lors de la séance d'entraînement il ne s'était pas encore senti à son maximum. «Le coach décidera. La Coupe de France est une compétition que l'on va jouer à fond, surtout que nous sommes déjà éliminés de la Coupe de la Ligue. Bien sûr que nous avons envie de la gagner, même si à mes yeux c'est moins important qu'un titre ce Champion, une Champions League… J'aimerais bien aller au Stade de France. Mais, il faudra se méfier samedi de Viry-Chatillon. Les amateurs ou les équipes inférieures hiérarchiquement ont toujours envie de briller et les joueurs souhaitent se montrer. Je me souviens que c'était mon cas quand je jouais avec La Duchêre. Moi, pour l'instant avec Monaco et Lille, je n'ai jamais fait grand-chose dans cette compétition… ». Il faudra bien que cela change un jour… En attendant la séance d'entraînement de vendredi (huis clos) a été avancée à 14h 45.



R.B

Sur le même thème