Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

masculins / OL - OGCN

« Entraineur…Un investissement de tous les instants »

Publié le 20 mai 2012 à 09:02 par R.B

La première saison d’entraineur de Rémi Garde se termine ce dimanche face à l’OGCN… Retour avec lui sur cette période, sur son nouveau métier qu’il qualifie d’enivrant mais aussi de très compliqué…

Rémi est-ce-que la saison a été longue ?
« Oui, elle l’a été parce qu’elle a commencé très tôt avec ce tour préliminaire de LDC. Cela a été intense d’entrée. On a tapé très haut tout de suite. Cela a donc forcément beaucoup compté d’autant que nous sommes allés loin dans les Coupes Nationales. Au total, cela fera 58 matchs… »

Pouvez-vous ressortir une image de ces 10 mois ?
« Difficile de résumer. Il y a eu tellement d’états différents, de moments très positifs et négatifs. Pour le positif, c’est notre victoire en Coupe de France. Pour le négatif, notre finale manquée en Coupe de la Ligue symbolise nos échecs ».

Y-a-t-il un match que vous voulez mettre en exergue ?
« Je n’en ai pas envie. Je préfère dire qu’il y a eu beaucoup de matchs avec des périodes très abouties. Je n’oublie pas quand même nos victoires dans les derbies, le succès face au LOSC et cette qualification au Parc des Princes en Coupe de France… Ce match face au PSG est un moment important. Je n’ai pas eu l’impression que l’on avait volé notre succès ».

Avez-vous une fierté particulière ?
« Pas certain. D’abord, j’étais là pour faire le boulot. Et puis j’avais accepté en objectif numéro un de terminer sur le podium en championnat et on n’a pas réussi à le faire. Pour cette raison, sans me flageller, j’ai du mal à être fier de ma saison ».

Regrettez-vous certains de vos comportements sur le banc ?
« D’une manière générale, je n’aime pas me revoir et m’entendre. Je ne trouve pas cela agréable. Alors quand je rouspète après les arbitres, cela m’insupporte. Mais je travaille beaucoup pour me changer ».

Avez-vous trouvé que c’était plus compliqué que prévu d’entrainer ?
« Je m’attendais à tout et à rien parce que je ne l’avais pas vécu. Je confirme cependant, c’est très, très compliqué. C’est aussi très enivrant, mais cela ne dure pas. C’est très compliqué de bien faire. Par exemple, ce n’est pas dur de faire des choix. Ce qui est dur, c’est de faire les bons choix. Est-ce-que je me suis renié ? Je ne crois pas. J’ai pu évoluer par rapport à des situations vécues, en ayant tiré des enseignements. Je dirais qu’il y a eu une évolution logique. Après le quotidien apporte l’expérience. Je crois que c’est pareil dans tous les métiers. On apprend sur le tas. Quand tu passes le diplôme, tu répètes des cas d’espèces ; c’est virtuel. Quand tu entraines, tu es dans le concret tout le temps ».



Comment cela s’est passe avec les media ?
« J’ai eu une démarche assez simple par rapport à la médiatisation. J’ai pris les bons côtés quand cela allait bien et je me suis fermé, protégé dans les périodes difficiles. Dans ces périodes difficiles, je n’ai ni lu, ni écouté… Je ne suis pas un surhomme pour tout entendre, supporter. Du coup, je ne me suis jamais senti déstabilisé ».

Est-ce difficile de prolonger ?
« Oui, parce que c’est important pour le club, pour moi… Si je prolonge, ce sera forcément différent car j’aurais un vécu. Après on verra si l’équipe me ressemble plus. Cela dépendra de l’effectif. Si l’effectif ne bouge pas ou presque pas, ce sera plus facile parce que j’aurais déjà travaillé avec lui. Après, cela serait aussi plus facile avec l’arrivée de joueurs qui me « parlent »

Après une saison, avez-vous  trouvé un mot qui caractérise votre métier ?
En début de saison, Rémi avait demandé de lui laisser du temps pour répondre à cette question après avoir parlé de passion pour son métier de joueur, de vibration pour le supporter et d’école de la vie pour l’éducateur. « Je dirais, sans que cela soit péjoratif, que c’est presqu’un sacerdoce. C’est un investissement permanent à 100%. En même temps, ce n’est pas pesant, parce qu’il y a ce côté enivrant. Tant que j’aurais l’énergie nécessaire, ce sera bon ».

CLAIREFONTAINE, partenaire officiel de l’Académie OL.

Sur le même thème