masculins / Apr�OL - Sochaux

Entretien avec Grégory Coupet

Publié le 16 août 2004 à 12:05 par A.T

[IMG2783L]Alors qu'il a rejoint les Bleus pour le match amical France - Bosnie Herzégovine, Grégory Coupet est revenu sur la rencontre face à Sochaux, sur le penalty qu'il a arrêté, et sur les néo-sélectionnés...

Lyon – Sochaux, c'est un bon ou un mauvais match nul ?

"C'est un match nul tout court ! Sur la première mi-temps on s'en sort bien, et sur la deuxième, avec plus de réussite, on doit mener au score, mais je crois qu'on va se satisfaire d'être revenu au score, et d'avoir su souffrir après avoir raté un peu l'allumage du match en première mi-temps. On est tombé sur une très belle équipe, bien en place, et si on avait eu un peu plus de réussite offensive, ce match nul aurait pu se transformer en victoire."



Comment expliquer cette entame de match difficile ?

"Peut être par une légère déconcentration du fait de la réussite de notre premier match, peut être aussi le fait de travailler beaucoup pour une saison complète, et pas seulement pour ces quelques premiers matchs de championnat. Il y a beaucoup de choses qui entrent compte. En tout cas c'est vrai qu'on a été gênés part le dispositif mis en place par Guy Lacombe, notamment Isabey qui était derrière nos deux milieux de terrain. Et derrière, on a un peu manqué d'agressivité dans les duels."



Ça t'a donné pas mal de boulot en tout cas !

"C'est bien ! Je suis là pour être décisif, ça a marché encore ce soir. Je suis très satisfait, je ne vais pas me fixer que sur ce penalty, mais c'est vrai que c'est un duel important et le remporter… j'aurais aimé que derrière on arrive à enclencher pour revigorer toute l'équipe."



Sur le penalty, tu choisis un côté ?

"Pas spécialement, j'avais peur qu'il frappe dans l'axe, et d'ailleurs, ça a dû lui traverser l'esprit, le ballon m'est venu dans les jambes. Mais il y a beaucoup de réussite. C'est un ballon qui peut être repoussé dans ses pieds, et qui au contraire reste dans les miens finalement. Ça ne tient pas à grand-chose !"



Et tu prends encore un but de Lionel Potillon !

"Eh oui ! Mais honnêtement prendre des buts comme ça… si je pouvais n'encaisser que ceux là, ce serait presque super ! Quand un coup franc est si bien tiré, et que la tête est si bien placée, il n'y a rien à dire ! On est tombé sur une équipe, un peu comme Nice d'ailleurs, qui a des qualités exceptionnelles sur les coups de pied arrêtés, qui les travaille beaucoup et qui peut être mise aussi beaucoup dessus. Ce qui est plus rageant ce soir, c'est de ne pas marquer, nous, sur une action bien construite, parce qu'on s'est créé beaucoup d'occasions, on a quand même beaucoup déstabilisé leur défense, et ça aurait été une belle récompense de marquer autrement que sur un coup de pied arrêté."



Il manque encore quelques réglages ?

"Oui, je crois qu'on doit apprendre à jouer plus avec les qualités de Pierre-Alain Frau, par exemple, de savoir servir encore plus Giovane qui pour moi est très bien. Ce sont des automatismes à trouver, et savoir jouer sur les points forts de chacun."



Un petit mot sur la défense, et le petit nouveau Eric Abidal

"Il est impressionnant ! Je pense qu'honnêtement, son intégration et ses qualités sont indéniables. On peut le comparer un peu à Lilian Thuram, dans la puissance, le côté svelte. Ses interventions, comme celles de Claudio, sont hyper propres, et décisives. C'est un grand plaisir de jouer derrière lui en tout cas."



Ce match arrive juste avant le rassemblement de l'équipe de France, tu pense avoir marqué des points par rapport au nouveau sélectionneur ?

"J'essaie simplement de rester dans une constance. On attaque une saison très importanten et quand on voit tous les changements en équipe de France, c'est important de garder le rythme. Je suis intégré en équipe de France pour le moment, à moi de continuer comme �a."



Tu as été surpris par la composition de la sélection ?

"C'est vrai que c'était impressionnant, il y a beaucoup de jeunes intégrés, mais je crois que c'est pour cela que ce poste revenait légitimement à Raymond Domenech. Si une personne connaît bien les réserves de l'équipe de France, c'est lui. Et si sa nomination a pu paraître choquante, c'est dans une logique.

Je l'ai eu comme entraîneur au Tournoi de Toulon, je l'ai cotoyé, et pas mal croisé en dehors des stades. On verra s'il attend quelque chose de plus de moi, ou de moins. On est 5 Lyonnais c'est bien. J'espère qu'on ne va pas le taxer de favoritisme parce qu'il était lyonnais avant aussi. C'est bien pour nous, mais c'est peut être aussi ce qui a pu mettre un doigt de pression sur nous face à Sochaux. Certains joueurs se sentaient peut être un peu plus attendus ce week end. Mais pour Eric dont nous parlions tout à l'heure, cela ne s'est pas vu !"



A.T
Sur le même thème