masculins / OL - AJ Auxerre J-2

Entretien avec Rémy Vercoutre

Publié le 11 septembre 2003 à 00:00

Rémy Vercoutre fait le bilan. Il nous donne son avis sur le début de saison de l'OL, les transferts, l'équipe, les prochains matchs Auxerre et Anderlecht sans oublier son avenir à l'OL...







"On ne pourra juger que sur la durée"



- Rémy, comment juges-tu le début de saison de l'Olympique Lyonnais après 5 journées ?

- Après 5 journées on ne peut pas se satisfaire de notre nombre de points. On n'a pas assez capitalisé et on est passé à coté de notre match face à Toulouse à domicile. Je pense que ce match fait que l'on est déficitaire aujourd'hui au niveau des points.



- Justement, 7 points sur 15, c'est un bilan mitigé...

- On sait que c'est mitigé et c'est même un total assez maigre. Lyon a en général des départs difficiles et des fins de saison « canon ». J'espère que cela sera la même chose cette année.



- Lyon est une équipe modifiée par rapport à la saison dernière, comment juges-tu ces arrivées et ces départs ?

- On ne pourra juger que sur la durée, aujourd'hui, cela ne fait que 6 matchs officiels pour se faire un avis sur les nouvelles recrues. De l'avis général on sait tout d'abord que ce sont de très bons joueurs, Mickaël nous apporte beaucoup au milieu de terrain comme Florent à chacune de ses rentrées. Giovani Elber que l'on connaît tous nous apportera également beaucoup devant le but ainsi qu'Anthony qui nous renforce sur les côtés. Ce sont de très bonnes recrues qui, au fur et à mesure des matchs et des minutes passées sur le terrain avec le reste du groupe, vont faire que l'équipe se portera de mieux en mieux. Avec 4 nouvelles arrivées, cela n'est pas évident à mettre en place dans une équipe comme la notre et cela peut faire que l'on ait pris un départ plutôt moyen.



- Il y a aussi eu des départs, notamment Jérémie Bréchet et Philippe Violeau, comment cela se passe pour vous joueurs ?

- D'un point de vue technique c'est le coach qui prend les décisions. Maintenant d'un point de vue humain, j'étais assez proche de "Brech" car on avait presque le même âge et il était tout de même considéré comme un cadre malgré son jeune âge. C'était également l'un des plus anciens au club. Philippe Violeau que l'on connaît tous était la locomotive et il a passé toutes les campagnes européennes avec l'OL. Ce sont 2 personnes qui vont nous manquer d'un point de vue humain mais je pense que l'on n'a pas perdu au change avec ceux qui sont arrivés.







"Un mal pour un bien"





- On peut dire que c'est une équipe () rajeunie aujourd'hui, l'OL ?

- Il y a trois joueurs nés entre 81 et 79 et c'est vrai que cela fait jeune. Giovani est presque du même âge que Sonny donc pour ce poste là cela ne change pas grand-chose. Autrement, les trois autres nouvelles recrues sont très jeunes et c'est vrai que cela rajeunit encore le groupe.



- Quant on dit qu'une équipe est jeune, c'est synonyme de manque d'expérience souvent, qu'en penses-tu ?

- C'est quelque part un manque d'expérience car c'est la première fois que ces jeunes vont jouer la Ligue des Champions. D'un autre côté ils apportent aussi de la fraîcheur, du renouveau au club et du renouveau dans le groupe. C'est donc sûrement un mal pour un bien.





- Ton rêve est-il de rester à Lyon en tant que numéro 1 ?

- Oui bien sur, je pense qu'aujourd'hui il n'y a pas beaucoup de club qui sont niveau de l'Olympique Lyonnais quant à l'infrastructure et au résultat donc c'est une chance de jouer à l'OL et quelque chose de très important dans une carrière. Maintenant si j'avais eu l'opportunité de le faire, j'aurais été très heureux, maintenant ce n'est que parti remise et je ne sais aujourd'hui ce que nous réserve l'avenir.



- Prochaine échéance, Auxerre et Anderlecht, avec le retour de Sidney dans le groupe, comment vois-tu ces deux rendez-vous ?

- Pour Auxerre, on les connaît pour les avoir battu cette saison à l'occasion du Trophée des Champions. Samedi, le contexte sera totalement différent et on se situe dans une passe un peu difficile. Il va falloir se remettre au boulot et maintenant avec les 15 jours qui sont derrière nous on a bien travaillé et on peut à mon avis vaincre Auxerre si on retrouve nos facultés mentales et notre sérieux. Ensuite, la rencontre face à Anderlecht est une toute autre compétition qui nous tient à coeur à tous car on est passé à côté pour pas grand chose la saison dernière. On a tous envie de franchir le pas et de passer ce premier tour. En parlant de Sidney, ce sera peut-être lui l'élément déclencheur, la personne qui va nous faire engranger des points pour passer au dessus.



SR

photos PanoramiC

& olympiquelyonnais.com



Sur le même thème