masculins / OL Féminin-Arsenal Ladies 3-0

Epoustouflant !

Publié le 14 octobre 2008 à 21:35 par RD

Les féminines de l’OL, déjà qualifiées avant la rencontre face à Arsenal, ont crée la sensation en battant les « Ladies » (3- 0) lors du dernier match de poules. Un succès qui leur permet de terminer en tête de leur groupe. Elles affronteront, en quarts de finale, les Italiennes du Bardolino Vérone.

C’est un choc qui aura tenu toutes ses promesses. Pas tant dans l’intensité de la rencontre, mais plutôt dans l’émotion que procure la victoire finale et cette fierté d’avoir fait chuter une grosse cylindrée européenne. Les Lyonnaises auront su, au cours de leurs trois matches sur la pelouse de Gerland, développer un jeu d’attaque extrêmement séduisant, symbolisé par les 18 buts inscrits dans cette phase de poules. Ce net succès face au « Ladies », aspirantes à la victoire finale, va certainement leur donner confiance pour la suite de la compétition. La rencontre, qui avait pour unique importance de déterminer laquelle des deux équipes allait terminer en tête du groupe B3, fut, certes, moins prolifique en buts que les deux précédentes face à Neulengbach et Zürich. Mais elle a pris la saveur des grands matches et répandu l’atmosphère d’une de ces grandes soirées européennes auxquelles les équipes de Lyon semblent désormais être habituées.

Alors que le match ne revêtait aucun caractère décisif, si ce n’est une sortie de gala, l’envie de finir en beauté devant un public ayant, une nouvelle fois, répondu présent, poussa Farid Benstiti, l’entraîneur olympien, à aligner son équipe type dès le coup d’envoi. Le duo Schelin-Katia, auteurs de 3 buts chacune en deux rencontres, était chargé d’animer l’attaque lyonnaise.
Les deux équipes mirent un certain temps avant de rentrer dans la partie. Peut-être parce que les joueuses se savaient, de part et d’autre, déjà qualifiées. Et si la physionomie du match fut en effet tout autre que les deux précédentes sorties des Lyonnaises face à Neulengbach et Zürich, on attendait certainement une équipe d’Arsenal plus dangereuse. Elle ne le fut que très rarement.
Dans un match qui peinait à trouver le rythme escompté, c’est l’inévitable Schelin, bien servie par Necib, qui débloquait la situation en ajustant du pied droit la portière anglaise, pas irréprochable sur le coup (26è).

Par la suite, les occasions se firent plus rares. L’OL aurait pu creuser l’écart à plusieurs reprises. D’abord, l’arbitre ne siffla pas lorsque Katia, apparemment déséquilibrée dans la surface de réparation anglaise, s’écroula (33è). Puis lorsqu’une frappe des 20mètres de Jensen heurta la barre (37è). Arsenal sembla esquisser un sursaut d’orgueil dans les cinq dernières minutes de la première période, un cafouillage dans la surface de réparation lyonnaise aboutissant à une frappe anglaise largement au-dessus.
Quant au niveau physique, il fut beaucoup plus intense que lors des deux précédentes rencontres. Les Anglaises produisirent un jeu plutôt musclé, « so British » en somme.
Le début de seconde mi-temps fut plus calme. Juste le temps pour les Lyonnaises de se faire quelques frayeurs sur des centres anglais qui filèrent devant le but de Pons sans trouver preneur (65è, 71è). Et sur un nouveau centre venu de la droite, Abily reprit la balle de la tête pour la propulser au fond des filets. 2-0 (75è). Le break était fait.
Schelin, impressionnante de puissance et d’agilité, se permit même le luxe d’inscrire, trois minutes plus tard, son second doublé en trois jours (3-0, 79è). Avant de céder sa place et d’être acclamée par le public de Gerland.

Face à Arsenal, les Lyonnaises ont su prouver qu’elles étaient capables de tenir tête à une grande équipe comme les « Ladies », bien que méconnaissables ce soir. Le jeu lyonnais, porté vers l’attaque, a également su séduire un public toujours plus nombreux à venir supporter les filles de l’OL, qui franchissent la phase de poules pour la deuxième saison consécutive. L’équipe de Farid Benstiti affrontera en quarts de finale, les 5 et 13 novembre prochains, la formation italienne du Bardolino Vérone, qui termine deuxième de son groupe. Au vue de la prestation des Lyonnaises ce soir, l’aventure européenne ne fait certainement que commencer.

Quarts de Finale : Matches aller le 5 novembre/ Matches retour le 13 novembre
Bardolino Vérone (It) – OL
Umea (Sue) – Arsenal (Ang)
Zvezda (Rus) – Brondby (Dan)
Duisburg (All) – Francfort (All)

Feuille de match :
Olympique Lyonnais – Arsenal LFC : 3 – 0 (1 -0)
Stade de Gerland – Mardi 14 octobre 2008 – 19h
Arbitre : Mme. Natalyia Avdonchenko (Rus)

Buts:
OL : Schelin (26è, 79è), Abily (75è)
OL: Pons - Dusang (c.), Jensen, Georges, Bompastor - Simone, Cruz, Abily, Necib – Schelin (Franco, 87è), Katia (Thomis, 70è).

Arsenal LFC : Byrne – Scott, Tracy, Ludlow, White (cap.) (Grant, 70è) - Fleeting, Davison (Yankey, 63è), Carney, Little - Chapman, Fahey.