masculins / Caen - OL J-2

Eric Abidal: "Il faut tourner la page..."

Publié le 02 mars 2005 à 13:27 par R.B

[IMG4117L]«<b>Il faut tourner la page… </b>». Ce refrain d'une chanson connue, les Lyonnais l'ont souvent exprimé dès leur élimination en Coupe de France contre Clermont. <b>Eric Abidal</b> avec son franc parler l'a exprimé avec ses mots ajoutant : «C'est le football. Dès vendredi, nous retrouvons le championnat à Caen ; c'est la chose importante du moment...". En Normandie, ce sera la 28ème journée du championnat dont Eric est le témoin...

«Il faut tourner la page… ». Ce refrain d'une chanson connue de Claude Nougaro, les Lyonnais l'ont souvent exprimé dès leur élimination en Coupe de France contre Clermont. Eric Abidal avec son franc parler l'a fait avec ses mots, ajoutant : «C'est le football. Dès vendredi, nous retrouvons le championnat à Caen ; c'est la chose importante du moment. A Clermont, une équipe a été contente ; l'autre non. Malheureusement, la déception elle a été de notre côté ».



Exit la Coupe, retour au championnat de France avec ce déplacement en Normandie. «Le match aller s'était bien passé. La semaine précédent la venue des Caennais, il avait été beaucoup question de réalisme offensive… ce 4 à 0 est arrivé à point nommé. Nous avions fait un très bon match. Cette équipe cherche à jouer au ballon. C'est agréable de rencontrer un tel état d'esprit, même si l'on doit être capable de s'adapter… Vendredi, ce sera une grande première : je n'ai jamais joué au stade Michel-D'Ornano ; mais Mathieu Bodmer, m'a dit qu'il ressemblait à celui de Sochaux ».



L'ancien lillois n'est pas du genre à se prendre la tête. L'arbitre ? « Je ne fais jamais attention au nom de l'arbitre. Je me dis que s'il arbitre, c'est tout simplement parce qu'il a le niveau. Il fait son boulot ; c'est un être humain… ». Le poste ? « L'essentiel pour moi est de jouer au football. Il faut que je sois capable de m'exprimer là où le coach décide de m'aligner. Après, dans le futur, j'aimerais bien avoir un poste fixe et dépanner de temps en temps ailleurs. Pour l'instant, je joue dans le couloir et je dépanne dans l'axe. C'est simplement l'inverse de ce que j'avais imaginé ».



Arrivé le 7 juin à l'OL, Eric Abidal avoue que la chose qui l'a le plus marqué depuis sa signature se trouve dans la mentalité du club. «Il y a bien sûr l'esprit d'équipe, la qualité… mais cette volonté de la gagne est sans cesse présente au club depuis le début de saison. A l'OL, on ne parle que de victoire. Tu apprends à vivre avec le mot Champion… C'est différent de ce que j'ai connu ailleurs ». Et quand on lui demande quel est le joueur du championnat qui l'a impressionné, il répond sans hésiter un seul instant : « Juninho. Quand je jouais à Monaco, à Lille, les joueurs, les entraîneurs avaient peur de ses coups francs, de son jeu. Maintenant, je suis content d'être dans son équipe et je peux lire la peur dans le regard de mes adversaires. Ce gars là, il a le talent et le culot ». Et toi, comment te juges-tu en Gone ? « Je suis satisfait de ma relance ; je n'aime pas balancer ; je préfère jouer. Tu vois, je tacle en dernier ressort, car cela signifie que je suis battu. J'essaie de rester réglo sur un terrain et si je fais des fautes, elles sont, je le pense, bénignes. En revanche, je dois progresser dans ma concentration pendant le match. Par moment, je ne sais pas ce qui se passe dans ma tête…». Et les blessures ? « C'est comme ça. Cela te forge un peu plus un mental d'acier. Ce mental, je l'avais en arrivant à Lyon. Quand tu perdais avec Lille, Claude Puel, le lendemain, il ne te manquait pas ! ».



Le numéro 20 olympien s'est ensuite livré au jeu du témoin de cette 28ème journée.



Caen – OL

« L'OL… la gagne… ».



Lens – Auxerre« A Auxerre, je connais Cheyrou… à Lens, Malouda, Cubillier... 2 formation avec du potentiel. Le match risque d'être fermé : match nul. »



Bastia – Lille

« Les Lillois vont aller chercher la victoire à Bastia… »



Monaco – Metz

« Nul. Les Messins vont vouloir faire tomber Monaco ; ils en ont les moyens »



Toulouse – Nice

« Cette équipe toulousaine joue bien au ballon. Il y a de la qualité offensive avec Moreira qui est un joueur malin… Toulouse ».



Rennes – Sochaux

« Rennes. A domicile, elle a vraiment un visage différent. Quand tu te souviens de leur match à Gerland, leurs meilleurs joueurs étaient sur le banc… »



Istres – Bordeaux

« Nul. Istres a montré ses qualités à Marseille. Avec Gravelaine, les Provençaux vont avoir un mental d'acier pour aborder tous leurs matchs jusqu'à la fin ».



PSG – Nantes

« Nantes… sans explications… «



Strasbourg – Ajaccio

« Strasbourg. Je connais Fahmi. Les Alsaciens devraient s'en sortir… »



ASSE- OM

« 0 à 0. St-Etienne, comme Marseille, constitue une belle équipe. Il n'y en a pas une meilleure que l'autre pour moi, même si Pegguy va leur faire la misère. Et chez les Verts, il y a Piquionne, le Martiniquais… »



R.B



Sur le même thème