masculins / OL 2 - PAOK Salonique 0

Et deux de der !

Publié le 25 juillet 2006 à 20:47 par BV

4e victoire en autant de matchs amicaux pour l’Olympique Lyonnais. Les joueurs de Gérard Houllier ont dominé le PAOK Salonique 2 buts à 0. Les réalisations olympiennes sont signées John Carew (11e) et Loïc Remy (50e). Place désormais au trophée des champions contre le PSG dimanche.

Il y avait foule en cette fin d’après-midi au stade Armand Chouffet où 3000 supporters lyonnais avaient effectué le court déplacement séparant le stade de Villefranche sur Saône de la capitale des Gaules.
Pour ce dernier test avant le trophée des champions lors duquel, l’Olympique Lyonnais accueillera dimanche le PSG, Gérard Houllier avait décidé d’aligner Patrick Müller, rentré de vacances en début de semaine derinère et Karim Benzema, tout juste remis d’une contracture à un mollet. Dans l’entrejeu, les deux recrues Kim Kälström et Jérémy Toulalan se voyaient une nouvelle fois confier la charge d’épauler Djila Diarra au milieu du milieu de terrain. Après ses dernières sorties plus que convaincantes, Hatem Ben Arfa occupait quant à lui le côté droit de l’attaque olympienne.

Dès les premières minutes, Karim Benzema fut tout proche de tromper le portier grec mais ni son coup franc direct (2e), ni sa frappe à l’entrée de la surface après un slalom dans la défense hellène ne trouvèrent le cadre (5e). Pas plus de réussite pour John Carew qui, profitant d’une belle ouverture en profondeur d’Hatem Ben Arfa, inquiéta Fernandes Daniel (3e). Un John Carew très en vue en ce début de rencontre. Sur une nouvelle incursion dans la surface, il fut stoppé irrégulièrement par Hasiotis et transforma en force le penalty (11e), inscrivant au passage son 3e but lors des deux dernières rencontres amicales.

Autre homme en forme de ces matchs amicaux, Kim Källström chauffa une nouvelle fois les gants du gardien grec (19e), très vite imité par le très remuant Karim Benzema (22e) dont les dribbles sur le côté gauche semaient la panique dans l’arrière garde du PAOK.
On voyait beaucoup François Clerc sur son côté droit. Après un nouveau débordement du Bressan, il manqua quelques centimètres à John Carew pour doubler le score (30e).
Hatem Ben Arfa et Karim Benzema combinaient parfaitement, permettant à Kim Källström de se retrouver en position favorable mais sa frappe vint lécher le poteau gauche du gardien grec (37e). Dans les rangs grecs, on aura surtout vu l’attaquant Yasoumi, tout proche d’égaliser à trois reprises (13e, 21e et 25e) et Hasiotis dont la tête ne trouva pas le carde (41e).

[IMG40853#R]Dès la reprise, Gérard Houllier effectuait une large revue d’effectif en faisant entrer Benoît Pedretti, Loïc Remy, Romain Beynié, Anthony Réveillère et Sébastien Squillaci. Dans ce nouveau dispositif, François Clerc retrouvait une position avancée qu’il occupait lors de ses années de formation.
Malgré la pause, l’Olympique Lyonnais entamait la seconde période comme il avait terminé la première: animé de velléités offensives manifestes. Sur une percée côté gauche de Jérémy Berthod, Loïc Rémy contrôla le ballon et, à bout portant, ajusta le portier grec pour connaître le grand bonheur d’inscrire son tout premier but avec l’équipe professionnelle (50e).
John Carew fut tout près d’inscrire son second doublé en deux matchs mais le dernier rempart grec claqua la puissante frappe du grand norvégien en corner (59e). Quelques minutes plus tard, le tir de Benoît Pedretti trouva les gants de Fernandes Daniel (75e).

Soucieux de ne pas encaisser de buts, les joueurs rhodaniens s’évertuèrent à ne plus laisser le moindre espace aux Grecs. Ils terminent leur série de matchs amicaux par une victoire, la 4e en autant de matchs et affichent un bilan de 12 buts marqués pour 2 encaissés.

Feuille de match :
Stade Armand Chouffet. 3000 spectateurs environ. Beau temps. Chaud.
Arbitre : Mr Fraisse.
Buts: OL : Carew (s.p.11e), Remy (50e).
OL (1ère période) : Vercoutre, Clerc, Caçapa, Müller, Berthod, Diarra, Toulalan, Källström, Ben Arfa, Benzema, Carew.

OL (2ème période) : Vercoutre, Clerc (Mourad Benhamida 75e), Squillaci, Patrick Müller (Lamine Diatta 65e), Anthony Réveillère, Jérémy Berthod, Romain Beynié, Loïc Remy, Benoît Pedretti, Jérémy Toulalan (Yacine Hima 65e), John Carew (Sylvain Idangar 72e).

PAOK Salonique : Ferandes Daniel, Arambatzis, Konstantinidis, Karipidis, Hasiotis (Megahed 70e), Zagorakis, Iliadis, Salpigidis, Yasoumi, Balafas (Vangelis 59e), Miecel (Mounin 76e).