masculins / Dubaï

Et deux de der !

Publié le 30 mai 2008 à 22:30 par BV

Comme on pouvait s’y attendre, le match amical disputé par l’Olympique Lyonnais à Dubaï pour fêter les 50 ans du club d’Al-Shabab a été pour le moins dépaysant : une température caniculaire, une pelouse peinte en vert, une fanfare qui traverse le terrain au moment de l’échauffement, suivie d'un cortège d'enfants, d'échassiers, d'une vingtaine de mascotes, Sonny Anderson qui dispute une heure de jeu, le plus souvent au poste de… milieu de terrain !...

Mais, il serait faux de résumer la rencontre entre les champions de France et des Emirats Arabes Unis à ces quelques étrangetés car, sur la pelouse du stade Rachid Al Maktoum, il y eut un vrai match : il y eut des buts, des contacts, des coups, des traces de crampons, notamment sur les mollets de Mathieu Bodmer, et même des cartons de toutes les couleurs. Les Lyonnais ont souvent été mis en difficulté mais, face à des adversaires techniques et rapides, ils ont su s'appuyer sur leur physique et leur réalisme. " On a eu la chance de marquer sur notre première occasion puis de bien gérer", analysa Alain Perrin. C’est Fred qui a trouvé l’ouverture dès le début de la rencontre (5e). La suite fut bien plus compliquée pour les champions de France qui ne durent leur salut qu’aux multiples arrêts de Rémy Vercoutre. « On était sur le chemin des vacances », a reconnu à la fin du match l’entraîneur lyonnais, qui a salué « le sérieux des joueurs qui ont su rester concentrés jusqu’au bout ».

A la pause, Valdivia fit son entrée en jeu, comme Frédéric Roux qui envoya Rémy Vercoutre au micro d’OL TV. Le gardien lyonnais commenta la seconde période en compagnie de Juninho, lequel, touché au tendon, avait dû déclarer forfait. Juninho : « Ah Sonny, ça manque un peu de gel. Mais c'est pas grave, t'a toujours la classe sur le terrain ! »
La seconde période permit à Delgado, discret jusque-là d'étaler ses qualités de dribbleur, à Valdivia, Badin, Hartock et Migliore de faire leurs débuts dans les rangs de l'équipe "pro", le premier inscrivant même le second but des champions de France, d’une frappe du pied gauche (55e) avant de se faire expulser et de se blesser sur un tacle glissé mal exécuté (70e). « J’ai tout fait ce soir », rigolait-il en fin de match. Un geste lourd de conséquences pour les deux experts cathodiques : « il va prendre au moins 4 matchs amicaux de suspension ».

Au coup de sifflet final, les joueurs sortis en cours de matchs avaient déjà quitté le banc depuis un bon moment afin de profiter de la fraicheur des vestiaires. Certains étaient plus pressés que d'autres : une partie du groupe lyonnais va en effet rallier Lyon dans la nuit, les Brésiliens partiront demain matin, les autres dans l’après-midi. Alain Perrin mit plusieurs longues minutes à regagner les vestiaires, le temps de répondre aux nombreuses sollicitations des télévisions locales. Le feu d’artifice pouvait commencer. La saison lyonnaise se termine idéalement comme elle avait commencé face à Sochaux lors du Trophée des Champions : par un succès 2 buts à 0.

Après un mois de vacances, les Lyonnais se retrouveront le 30 juin pour la reprise de l'entraînement.

[IMG43198#C]Etonnante scène que de voir une fanfare pénétrer sur la pelouse pendant l'échauffement des joueurs. Les échassiers et les mascottes ne s'y sont pas aventurés. Des mascottes dont on se demande bien quel est le point commun...

[IMG43194#C]Toute la semaine, les Lyonnais auront reçu des récompenses. Circonspect, Cris se demande ce qu'il a bien pu faire pour mériter celle-ci.

[IMG43195#C]Au coup d'envoi, seul manquait Juninho, remplacé au milieu du terrain par Sonny Anderson...

[IMG43192#C]Les derniers conseils de Bruno Genesio à Sonny Anderson lui ont certainement été très utiles. Une prestation qui a en tout cas convaincu Juninho : "Ah Sonny, ça manque un peu de gel. Mais c'est pas grave, t'a toujours la classe sur le terrain ! "

[IMG43196#C]Au micro d'OL TV : Rémy Vercoutre : "Lui, c'est un peu le Juni local.
- Tu as deja annoncé trois "Juni local" !"

[IMG43197#C]La rencontre aura permis aux jeunes du centre de formation de faire leurs premiers pas sous le maillot lyonnais (ici Badin, Migliore et Hartock), à Delgado, après une première période timide, de faire étalage de ses qualités de dribbleur, à tous d'apercevoir Raï, l'ancien Parisien... si ce n'est pas lui, c'est donc son frère.

[IMG43193#C]Le stade Al Maktoum n'aura donc pas fait le plein. Principale raison : la rencontre était diffusée en direct sur la première chaine de sport dubaïote. La recette a été entièrement reversée à l'UNICEF.

[IMG43199#C]Un succès qui clôt idéalement la très belle semaine dubaïote des Lyonnais.
Sur le même thème