masculins / Real - OL J-1

Et pourquoi pas ?

Publié le 15 mars 2011 à 19:42 par R.B

Même si le Real sera favori et dans une meilleure situation que la saison dernière, l’OL peut croire en ses chances de qualification sur une pelouse où il n’a jamais perdu… Une qualification serait cependant synonyme d’exploit encore plus retentissant que celui de l’édition précédente…


REAL MADRID - OL
Mercredi 16 mars à 20h45 sur C+

Stade Santiago Bernabeu
Arbitre : Mr Damir Skomina (SLO)

L’OL reprend la route de Madrid avec de beaux souvenirs plein la tête. 3 nuls, des matchs de grande qualité ponctués notamment par une qualification pour les ¼ de finales en mars 2010. Inoubliable. 12 mois sont passés. Le sorcier Mourinho a pris en mains le Real. Özil, Adebayor, Khedira, Carvalho sont arrivés. Ronaldo enfile toujours autant les buts. Karim Benzema, lui,  a pris une autre dimension. Il vient de réussir par exemple 3 doublés de rang en Liga.

Ce Real qui gagne tous ces matchs à Bernabeu, 21 de suite depuis l’arrivée sur le banc de l’entraineur portugais, a toujours les ambitions à la hauteur de son prestige. Et forcément, il n’est pas illogique de penser que le Real 2010-2011 est plus fort que celui de la saison dernière, même si le match à Gerland avait laissé une impression plus que mitigé. Une sortie de rang prématurée, la 7ème consécutive à ce stade des 1/8èmes, ferait évidemment tâche sur la carte de visite du « Special One » qui pointe déjà à 5 longueurs du FC Barcelone. Mourinho comptera sur le talent de l’incomparable Ronaldo de retour après une courte étape à l’infirmerie. On imagine aisément qu’il trouvera les mots pour exacerber aussi ce sentiment de revanche après les fameux trois échecs précédents à domicile. Mais comment ce diable de Mourinho veut s’y prendre pour se qualifier ? Assurer le 0 à 0… mettre le feu d’entrée… faire le spectacle... se contenter du minimum...



L’OL reprend donc cette route « fleurie » en sachant qu’il devra encore faire un exploit. Un exploit d’une autre dimension puisque au coup d’envoi, il est éliminé après le nul 1 à 1 au match aller. Ce que réfute Claude Puel. « Absolument pas. C’est un autre match à jouer… ». Oui, mais comment le jouer ? C’est assurément la question qui trotte dans les têtes. Faut-il attendre et faire durer si possible le 0 à 0 ? Souvenons-nous du retour à Manchester après le match nul 1 à 1 à Gerland en 2008! « Il faudra mieux entrer dans le match que l’année dernière où nous étions passés à côté d’une catastrophe… ». Jérémy Toulalan n’a pas oublié les occasions manquées du Real après l’ouverture du score de Ronaldo…

Comment jouer ? Avec le tandem Lisandro-Gomis en 4-4-2 ou 4-2-3-1 ? Difficile de prévoir les choix de l’entraineur olympien qui a vu avec plaisir que tout fonctionnait bien ces dernières semaines en changeant les hommes et les animations. Lisandro est partant à 100% ; Gomis, malgré ses excellentes performances du moment, pourrait s’asseoir sur le banc dans un premier temps. Autre question : Cris, Gourcuff et Cissokho seront-ils alignés au coup d’envoi ?  Il semble peu probable que le capitaine et le meneur de jeu restent sur le banc s'ils sont prêts. Quant à Cissokho, s’il est rétabli, il sera titulaire sur le flanc gauche de la défense olympienne. Bastos, lui, est suspendu.

Ce nouvel épisode entre Lyonnais et Madrilènes suscite de l’attente, de l’excitation, de la crainte, des interrogations, de l’espoir… Les partenaires de Cris ont l’occasion d‘écrire une page historique tout en confirmant leur superbe allant du moment. Et pourquoi pas ? A quelques heures du coup d’envoi, cette possibilité sur une éventuelle qualification lyonnaise ne parait plus aussi improbable.

Sur le même thème