masculins / Actualités

« La saison est loin d’être finie »

Publié le 06 décembre 2013 à 17:00 par SC

Jean-Michel Aulas était présent ce midi aux Halles Paul Bocuse à Lyon. Le président a répondu aux questions de Wendy Bouchard, journaliste d’Europe Midi, et des auditeurs d’Europe 1. La performance d’hier, le mercato, la politique du club, les contraintes économiques…

Dans quel état d’esprit êtes-vous après les derniers résultats de l’équipe ?

Le championnat n’est pas terminé, c’est une vue à un instant donné. Il reste encore beaucoup de matchs, notamment d’ici à la fin de l’année avec deux déplacements à Bastia dimanche puis à Lorient et la venue de Marseille à Gerland. La saison est donc loin d’être finie et on n’a pas dit notre dernier mot. J’ai entièrement confiance dans le groupe. Hier contre Toulouse, on a dominé ce match et malheureusement on a pris un but qui nous fait perdre 2 points mais la saison c’est aussi la Coupe d’Europe. L’OL est encore qualifié et sera donc là à la sortie de l’hiver pour la 14ème fois de suite. On fait partie avec Paris des deux équipes françaises qui vont jouer un printemps européen. Alors bien sûr, nous aurions préféré gagner mais l’O.L. reste un très grand club. Le club qui est numéro 1 à l’indice UEFA est Lyon, devant Paris.

La stratégie du club passe-t-elle uniquement par le Grand Stade ou l’arrivée d’investisseurs étrangers est-elle envisageable à l’OL ?

Il faut vivre avec son temps. Quand je suis arrivé il y a 25 ans à l’OL, l’équipe était en deuxième division et se préoccupait de professionnaliser son développement. On a fait ce qu’il fallait pour arriver au plus haut niveau et de manière pérenne. Pour cela, il faut construire des infrastructures et il faut qu’elles appartiennent au club, et non pas à des tiers. Il faut savoir investir. Nous avons la meilleure académie en France, ce qui devrait nous permettre à moyen terme d’être encore au plus haut niveau. On essaie d’être aussi présent dans le football féminin. Aujourd’hui, dans tous les championnats, les clubs qui ont des stades très fonctionnels ont des stades pleins, indépendamment du classement. Le grand stade de Lyon sera permettra d’avoir une très belle équipe.

L’argent du Qatar, par exemple, peut-il être concurrencé par un autre modèle ? N’est-ce-pas David contre Goliath ?

C’est David contre Goliath mais le foot esten train de changer sur le plan européen. Il y a de nouvelles conditions de fonctionnement, qui s’appellent le fair play financier.  La construction du grand stade qui appartient au club entre dans cette logique, pour en faire en sorte d’être indépendant et lyonnais. Je félicite Michel Platini de vouloir mettre en place ce fair play financier. Ce sera dur de tenir face aux puissances de l’argent très impressionnantes qui investissent dans le foot mais j’y crois. La régulation va intervenir

Est-ce que des mouvements sont-ils à prévoir durant le mercato hivernal ?

On a un centre de formation avec des joueurs de grande qualité. Anthony Martial est parti à Monaco dans un moment où on avait besoin absolument économiquement de boucler une opération. J’essaie de convaincre Monaco de nous le prêter pour qu’il revienne et termine la saison ici. On n’a pas beaucoup de chance de conclure, mais ça pourrait être une piste. Si des joueurs devaient partir à un poste donné, ils seraient remplacés.