masculins / OL - FCL

« Etre plus décisif pour l’équipe »

Publié le 24 février 2013 à 09:07 par R.B

Rachid Ghezzal a fait ses premiers pas en pro au mois d’octobre dernier… Avec son bagage technique, il a déjà montré de belles choses… Exigeant, il souhaite apporter encore plus au collectif tout en continuant de progresser…

 Au retour de Bordeaux, ce jeune gaucher de 20 ans a intégré le vestiaire du groupe pro. « C’est une marque de confiance. Je suis très fier. Cela change la façon d’être dans le groupe. Tu te dis que tu fais partie à 100% de ce groupe et que tu as franchi un cap ». La confiance, Rachid en parle aussi lorsqu’on lui dit qu’il a joué 862 minutes cette saison avec les coéquipiers de Gonalons. « Oui, une grosse marque de confiance du staff, du coach.  Je franchis les étapes petit à petit. Il faut que je sois désormais plus décisif pour l’équipe en termes de passes et de buts» Ce changement de statut, il en parle simplement. «Cela ne change pas grand-chose à mon quotidien. Je m’entraine toujours à fond et j’ai les mêmes rapports avec le groupe. Même si j’ai plus de responsabilités, je suis toujours le même… simple, humble… J’ai gardé mes petities habitudes ».

Stéphane Roche connait bien l’enfant de Vaulx-en-Velin qu’il a entrainé avec le groupe PRO2.. « Rachid ? Il peut être insaisissable… Au fil du temps, il a su canaliser son insouciance sans   dénaturer ses qualités… Il grandit… ». Rachid corrobore : « oui, je grandis avec les entrainements, les conseils… »
j’aime bien faire de belles choses quand c’est possible. Le foot, c’est aussi un spectacle.

 Il faudrait être aveugle ou ne rien comprendre au ballon pour ne pas parler de son pied gauche de velours et de son aisance technique qu’il possède depuis son enfance. «Oui, j’aime bien faire de belles choses quand c’est possible. Le foot, c’est aussi un spectacle. Mais je cherche à privilégier le réalisme. Un geste en particulier ? Non. J’aime bien les feintes de frappe, de centres…J’aime les crochets. J’apprécie Hazard, Ben Arfa... Eux, ils sont à un niveau supérieur, mais il y a des ressemblances dans nos jeux. Mes qualités ? Percuter, provoquer pour faire des décalages et des centres. Mais, je dois encore travailler… ». Rachid est tout aussi lucide pour cibler ses progrès. « Je dois progresser dans la finition de mes actions, mettre plus d’agressivité dans mon jeu. Je travaille aussi avec Guillaume, l’adjoint de Robert Duverne, pour prendre de la masse musculaire… »

Lucide encore lorsqu’on lui demande de citer son match référence et celui le moins abouti. « Contre Nice, j’avais de bonnes jambes… J’ai eu deux occasions de but… Et en plus, on a gagné… La déception, c’est ce match à Sochaux pour ma première titularisation. Il y a eu aussi la rencontre face à Troyes. Je ne me suis pas trouvé bon. Je suis le premier à le reconnaitre et je n’ai pas de problème pour en parler. Je suis lucide, exigeant avec moi… ». Il dit aussi avoir discuté avec le staff  pour une autre facette de son jeu. « Je dois varier mon jeu. J’ai tendance à trop rentrer au lieu de passer par le côté… ».
La venue des Merlus ce dimanche l’inspire. « Lorient aime bien jouer au ballon. Cela avait donné un bon match chez eux. Cette équipe va faire du jeu, ouvrir… C’est bien… pour jouer et pour regarder. Et puis, il y aura de belles retrouvailles avec Enza (Reale) et Lamine (Gassama). Je m’entendais bien avec eux… ». Rachid a changé de monde en quelques mois. Et sans avoir changé, il semble franchement à l’aise dans ce nouvel environnement.

 


Source : La Tribune spéciale "OL - FC Lorient"

Sur le même thème