masculins / Viktoria - OL

Exceptionnel Anthony Lopes !

Publié le 20 mars 2014 à 21:55 par R.B

L’OL a souffert plus que prévu alors qu’il pensait avoir fait le plus dur en menant à la pause… Un exceptionnel Lopes assurant la qualification… et aussi beaucoup de chance…

  Un match retour à priori sans soucis pour les coéquipiers de  Maxime Gonalons après le succès 4 à 1 à Gerland. Reste à être sérieux face à cette équipe du Viktoria qui ne peut pas calculer pour espérer l’impossible qualification aux quarts. Le stratège Horvath est remplaçant. Dans les rangs olympiens, Umtiti, Grenier et Fofana sont absents pour de longues semaines. Gomis fait son retour en tant que titulaire comme Gourcuff, revu avec plaisir en seconde période face à l’AS Monaco.

Le Viktoria a évidemment cherché à marquer rapidement sans pour autant précipiter son jeu. Les occasions de but sont venues (3ème, 17ème, 22ème) sans se traduire au tableau d’affichage. Les loc    aux avaient la maitrise d’autant que l’OL peinait à garder le ballon. Tolisso plaçait cependant une superbe tête sur le poteau sur un coup franc de Gourcuff (27ème). Des imprécisions, un retour à l’équilibre… et le temps qui tourne tranquillement vers les ¼ de finale. Le danger s’est évanoui avec les horloges du chrono… jusqu’à cette parade somptueuse de Lopes sur une frappe à bout portant. Quel arrêt du funambule portugais ! Avant une nouvelle occasion vendangée… Le champion en titre termine en trombe cette première période… sans marquer.

 0 à 0 à la pause ? Non… Sur un ballon en profondeur de Bisevac qui avait éteint une dernière offensive adverse, Gomis en solitaire se joue d’un défenseur avant de repiquer sur son pied gauche pour inscrire ce but qui plie définitivement l’affaire. Cela s’appelle le réalisme dont ont cruellement manqué les partenaires de Tecl.

Une tête de Koné à côté du poteau… une reprise adverse dans les nuages… L’OL est serein alors que le Viktoria est toujours inefficace dans le dernier geste et montre désormais un peu plus ses limites. Gomis réalise un show technique (56ème) salué par le public malgré le frisson sur la cage de Bolek. Lopes sort une horizontale (59ème) diabolique sur une tête avant de céder sur la reprise de Kolar (60ème). Le Viktoria est récompensé et double la mise par Tcel.

Les vagues rouges déstabilisent le bloc blanc. L’enceinte de Plzen y croit désormais à cette improbable qualification. L’OL souffre ; le Viktoria porté par le souffle de l’exploit. Et encore plus après un penalty concédé par Dabo heureusement sorti par le poteau ! Hallucinant… le match est complétement dominé par le Viktoria!

L’OL vit un enfer depuis l’heure de jeu. Heureusement Lopes est une vigie rassurante dans sa cage. La balade rouge que Lopes annihile par un nouvel arrêt exceptionnel (83ème), puis un autre magique (87ème).. L’OL s’incline 2 à 1 mais se qualifie pour les ¼ en ayant vraiment tangué en seconde période. Chapeau « Antho » ! Et des regrets éternels pour le Viktoria qui méritait nettement mieux…

...


Feuille de match

Plzen, 10 352 spectateurs ;  arbitre, M. Marciniak (Pol). Viktoria 2 OL 1 (mi-temps : Viktoria 0 OL 1).

Viktoria : Bolek – Reznik, Cisovsky, Prochazka, Limbersky (cap) – Horava, Hrosovsky – Petrzela (puis Wagner 77ème), Kolar (puis Bakos 74ème), Duris (puis Koncal84ème)  – Tecl. Entr : Dusan Uhrin.

OL : A. Lopes – M. Lopes (Bedimo 60ème) – Bisevac, B. Koné, Dabo – Gonalons (cap), Ferri, Tolisso (puis Tolisso 76ème), Y, Gourcuff – Gomis (Malbranque 84ème), Briand. Entr : Rémi Garde.

Buts : pour l’OL, Gomis (45ème) ; pour Viktoria, Kolar 60ème), Tecl (62ème)

Avertissements : pour Viktoria, Limbersky (9ème) ; Cisovsky (81ème) ; pour M. Lopes (40ème), Briand (91ème)

 

Sur le même thème