masculins / Nantes - OL

Faire comme d’habitude

Publié le 19 janvier 2015 à 20:00 par R.B

Pas question de faire l’impasse sur la Coupe de France… L’OL se rend à Nantes avec l’idée de poursuivre sa belle dynamique et en faisant à priori tourner un peu son onze de départ…

Hubert Fournier a été très clair lors de son point presse : l’OL ne galvaudera pas ce 1/16ème de finale de Coupe de France sous prétexte qu’il est leader du championnat. Rien ne vaut une victoire qualificative pour aider à la suite du programme en championnat. Et ceux qui craignent un surmenage en cette période où l’effectif est amputé de ses internationaux africains à la CAN (5), l’entraineur olympien rétorque qu’il suffit de regarder le banc à Amiens pour imaginer qu’il a des solutions pour faire un peu tourner sans nuire à la qualité de son collectif. L’OL annonce « gentiment » la couleur.

Le FC Nantes a reculé au classement et s’il est pénalisé par son manque d’efficacité offensive, il a toujours cette solidité à l’image de son bloc défensif qui n’a encaissé que 18 buts. L’équipe des Canaris est difficile à manœuvrer et sait pouvoir compter sur sa capacité à se projeter en contres pour faire des misères à ses adversaires. Une équipe qui avait été performante au match aller en championnat en obtenant un match nul mérité. A n’en pas douter, Michel Der Zakarian ne fera pas d’impasse dans cette compétition.

Il y aura donc des changements dans le onze de départ olympien. N’oublions pas que l’OL a joué samedi et rejoue dimanche prochain… Et n’oublions pas que Malbranque, Mvuemba, Gourcuff ou encore Danic, Bahlouli étaient sur le banc face au Racing Club de Lens. Certains vont « pouvoir » souffler. Mais pas évident que les locomotives du groupe soient concernées. Une chose est acquise, on reverra Lindsay Rose en défense centrale puisque Milan Bisevac n’est pas encore tout à fait apte à revenir et parce que l’ancien valenciennois a donné entière satisfaction (propos de son entraineur) samedi dernier.

La Coupe de France peut mettre encore plus de vie dans ce collectif lyonnais sans nuire au championnat. L’OL ne parle pas de dilemme en ce début d’année 2015. Souhaitons que cela continue le plus longtemps possible.

Sur le même thème