masculins / Montpellier - OL

« Faire douter Montpellier… et en profiter ».

Publié le 04 octobre 2013 à 11:34 par R.B

Retour sur le match face au Vitoria… sur les nombreuses blessures avant de parler du match contre le MHSC dimanche… Les différents points abordés lors de la conférence de Rémi Garde…

Rémi quel est le point médical ?
« Sam (Umtiti) passera des examens. Il faut donc attendre pour avoir le diagnostic définitif notamment au sujet de son indisponibilité. Il est évidemment forfait pour dimanche. Par rapport aux autres absents qui n’ont pas joué face au Vitoria, je peux espérer le retour de Henri Bedimo ».

Quelle est votre analyse sur ces nombreuses blessures ?
« Ces blessés constituent un problème sérieux. C’est une période difficile. Dans le ca de Sam (Umtiti), on peut noter qu’il enchaine depuis longtemps les saisons sans vraiment se reposer en raison de ses sélections avec les équipes de jeunes. Cet été, il a eu 4 jours de vacances avant de reprendre avec la tension des matchs de qualifications pour la LDC. C’est un facteur que l’on ne peut pas occulter malgré les soins que l’on apporte à la récupération. Cela peut donc faire partie des explications ».

Quelles solutions ?
« Je rappelle que les joueurs ont eu 20 jours de vacances avant d’effectuer une préparation concentrée. J’estime que 20 jours, c’est le minimum pour couper entre deux saisons. Une préparation plus courte et plus intense pour faire face à nos objectifs. Cela n’a pas donné les résultats escomptés puisque l’OL ne s’est pas qualifié pour la LDC. J’assume ces choix. Il y a une situation à laquelle on essaie de réfléchir avec notamment le comité médical. On est tous dans le même panier. Je pars aussi du principe que les joueurs font le nécessaire en dehors pour bien récupérer. Quand on veut faire une carrière de haut niveau, c’est indispensable. Je fais des piqures de rappel. Il y a la répétition des matchs ; déjà 14 de disputés. Les saisons s’enchainent avec de moins en moins de récupération. Il y a déjà eu des périodes similaires au club. Et statistiquement, c’est faux de dire qu’il y a plus de blessés à l’OL».

Y-a-t-il une blessure morale chez certains comme Gueïda Fofana ? Et comment y remédier ?
« Gueïda a joué arrière droit à Ajaccio, axe droit jeudi soir… Les erreurs arrivent. Il y a des circonstances atténuantes. Je ne peux pas en vouloir plus que cela à Gueïda. Pour aider à évacuer ce genre de situation, cela passe par des discussions. Le comportement de l’équipe après la mi-temps a montré la capacité de réaction du groupe. Les joueurs ont eu mot pour Gueïda pendant la pause »

Comment faire comprendre aux autres joueurs que l’on compte sur eux ?
« Le discours que je tiens au jeunes ? Saisir sa chance quand elle arrive. Pour cela, il faut être prêt et avoir bien travailler tous les jours à l’entrainement. C’est un discours en amont ».

Il faudra montrer quelque chose qui se rapproche de ce que nous avons fait en seconde période jeudi soir en espérant que nous aurons les jambes pour remettre le couvert

Le comportement des clubs français sur la scène européenne s’assimile-t-il à une déroute sauf pour le PSG ?
« Attendons la fin de la phase de poules. Mais, c’est vrai qu’ils n’ont pas brillé à l’exception du PSG. Je pense, en ce qui concerne l’OL, qu’avec la présence des absents ce match face à Vitoria aurait eu une autre physionomie… J’ose l’espérer ».

Y-a-t-il du fatalisme, du pessimisme ?
« Mon groupe ne l’est pas. L’envie de bien faire, de mieux faire existe. Ce fatalisme, ce pessimisme est à l’extérieur en raison du passé récent du club qui était différent. Je le répète le paysage d’aujourd’hui est différent de celui que l’on a connu. Il faut remettre les choses dans leur contexte ».

Le déplacement à Montpellier ?
« Ce sera un match de L1 et il y aura un niveau athlétique comme à chaque fois en championnat. Mais, il n’y aura pas que cela. Il faudra montrer quelque chose qui se rapproche de ce que nous avons fait en seconde période jeudi soir en espérant que nous aurons les jambes pour remettre le couvert. Les deux équipes font beaucoup de nuls. J’espère que l’on aura la possibilité de faire douter cette formation de Montpellier pour en profiter. Si on peut faire comme la saison dernière, on ne s’en privera pas ».


Voir aussi

Sur le même thème