masculins / OL - ETG

Faire fructifier son capital

Publié le 18 janvier 2013 à 14:00 par R.B

L’OL a ramené trois points précieux de Troyes… et le fauteuil de leader… La venue de l’ETG, relégable et privée de nombreux joueurs, liée au déplacement des Parisiens à Bordeaux, pourrait lui permettre de faire un très bon coup comptable…

 Personne n’a cherché à se mentir après le match face à l’ESTAC. Le groupe lyonnais a en effet convenu qu’il n’avait pas fait un bon match face à une équipe troyenne qui aurait mérité un tout autre résultat qu’une défaite. Mais ces trois points étaient hyper importants après l’élimination surprise en Coupe de France.  Trois points agrémentés par le nul à domicile du PSG face à l’AC Ajaccio et la défaite de l’OM à Sochaux ! Que du bonheur à prendre sans retenue tout en se disant qu’il faudra montrer autre chose dans le jeu pour prétendre garder ce fauteuil de leader ou contrarier le plus longtemps possible le PSG, toujours favori pour le titre aux yeux des Olympiens.

L’OL a donc réagi dans l’Aube. Ce qui n’est pas le cas de l’ETG qui a signé, chez lui, face au Stade Brestois une troisième défaite de rang en championnat. Voilà le club haut-savoyard de nouveau en position de relégable sans que cela soit encore catastrophique. D’une part parce que cette position est due à un goal average défavorable avec  le Stade de Reims et le FCSM ; d’autre part, parce que le 13ème ne compte que 6 points d’avance. Mais attention… en sachant que les coéquipiers de Barbosa seront privés pendant quelques semaines de leurs Africains concernés par la CAN. Mongongu, Khlifa (6 buts et meilleur buteur avec Barbosa), Mensah, Rabiu, Koné sont en effet absents. Quant au gardien Laquait, il est suspendu vendredi  soir.

L’OL sait qu’il peut façonner ses ambitions en étant  intraitable chez lui où il recevra quasiment, d’ici la fin du mois de mai, tous les gros de ce championnat

 Avec la troisième plus mauvaise défense de la L1 et la 14ème attaque, l’ETG n’a pas spécialement brillé cette saison, même s’il a réussi  de très belles performances à Rennes, Montpellier et Reims… ou encore en obtenant le nul au match aller face à l’OL.  L’entraîneur Pascal Dupraz n’est pas homme à lâcher tout comme ses grognards Barbosa, Sorlin, Govou

L’OL est donc leader tout seul avant cette 21ème journée. Il a un programme à priori favorable en janvier. Face à l’ETG, la victoire lyonnaise est attendue avec une autre manière que la semaine précédente. « On sait que ce que l’on a fait à Troyes sera insuffisant pour le futur… ». Rémi Garde a livré une analyse lucide après ce succès. Est-ce-que l’entraîneur lyonnais conservera son animation de départ en 4-4-2 ? A voir… En changeant de système à l’heure de jeu face à l’ESTAC, il est revenu à un milieu à trois plus sécurisant. Privé de Fofana, suspendu, il a apprécié samedi l’apport de Mvuemba lorsqu’il est entré en jeu. Il y a encore Gourcuff qui n’a plus joué depuis le match à St-Etienne  et aussi, le retour de Grenier, lui aussi absent depuis sa blessure dans les premières minutes du derby. Cela lui offre, au coup d’envoi ou en cours de match,  plusieurs possibilités entre le 4-4-2, le 4-3-3, le 4-2-3-1. Choix aussi de joueurs à moins que le mercato touche ce groupe olympien qui a déjà vu partir Monzon.

Très performant à Gerland avec 5 points abandonnés en 10 réceptions, l’OL sait qu’il peut façonner ses ambitions en étant  intraitable chez lui où il recevra quasiment, d’ici la fin du mois de mai, tous les gros de ce championnat.  Dans ces conditions, ce serait vraiment dommage de « coincer » ce vendredi…  Le mot d’ordre ? Poursuivre sur la lancée.

Sur le même thème