feminines / OL Féminin - PSG

Faire le premier pas

Publié le 24 avril 2016 à 09:00 par RB

Prendre une sérieuse option dès le match aller pour l’OL... ne pas galvauder toutes ses chances pour le PSG... Les deux rivaux français ont certainement les mêmes ambitions finales au moment de se retrouver sur la scène européenne mais pas les mêmes pensées pour y arriver...

La meilleure des façons de préparer une telle rencontre ? Pourquoi ne pas se qualifier avec la manière pour la finale de la Coupe de France... Mission accomplie avec la manière pour les filles de Gérard Prêcheur, qui avait aussi fait quelques ajustements dans son équipe type. Du côté du PSG, soupe à la grimace avec cette élimination aux tirs au but et un non match aux dires de l’entraîneur parisien. Cela peut-il booster ou plomber la confiance ?

Peu importe. Pas le temps de s’éterniser. Six jours pour préparer, peaufiner  ce rendez-vous tant attendu. L’OL a fait de cette Coupe d’Europe son objectif majeur de la saison. Eliminé rapidement lors des deux derniers exercices, battu en finale en 2013 après deux succès de rang,  l’heure est venue de retrouver le goût du bonheur suprême. Cela passe d’abord par cette double confrontation face aux Parisiennes ambitieuses. Les coéquipières de Wendie Renard avaient écrabouillé en août dernier celles de Shirley Cruz (5 à 0) avant de ramener un nul 0 à 0 de Paris. L’OL a poursuivi sa route d’invincible et se retrouve à 3 journées de la fin aux portes d’un 10ème titre de champion de France de rang sans parler de la prochaine finale de Coupe de France. L’OL a donc un statut de favori, malgré le couac de la saison dernière, et malgré, peut-être, l’absence d’une ou deux pièces maîtresses (Henry ? Necib ?). Qu’importe, il faudra faire avec. La belle santé actuelle des Hegerberg, Abily inspire de la confiance... sans parler du collectif lyonnais qui, lorsqu’il tourne rond, n’a quasiment pas d’équivalent.

Le PSG avait réalisé un exploit la saison dernière. Il s’est renforcé depuis, a retrouvé du peps depuis plusieurs semaines après un début d’exercice poussif. Il y a des individualités de renom, expérimentées et capables de résister ou de faire la différence même en étant dominées... Le PSG ne devrait pas prendre de risques inconsidérés dimanche comme l’a exprimé Farid Benstiti. L’entraîneur parisien sera privé de Cruz et Houara (suspendues), deux éléments majeurs de son collectif. Delannoy devrait glisser à droite de la défense... Restera à trouver la bonne formule devant entre les Cristiane, Mittag, Delie, Rosana ou autre Dali...

Une première manche au Parc OL avec vue, déjà, sur la finale du 26 mai à Reggio d’Emilie.


A voir aussi :

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Sur le même thème