masculins / OL - Viktoria

Faire un bon investissement…

Publié le 13 mars 2014 à 16:09 par R.B

Il est important d’assurer le résultat avant le retour en République Tchèque… Attention à cette équipe du Viktoria qui n’est pas une grande d’Europe mais qui est de plus en plus présente sur la scène continentale…

 Assurément le scénario du succès à Bordeaux va donner des forces au collectif lyonnais. Ce collectif a tangué dangereusement mais n’a jamais abdiquer pour remporter une victoire quasi improbable dans le temps additionnel ! Ce genre d’aventure montre la force de caractère d’un groupe. Solidarité, solidité, générosité, dépassement de soi, refus de la défaite… Quoi de mieux avant de changer de compétition que de prendre trois points à l’extérieur alors que tout semblait perdu ? L’OL peut donc penser l’esprit libre à ce 1/8ème de finale aller de la Ligue Europa avant de replonger dimanche après-midi dans le championnat pour ce match « capital » face à l’AS Monaco.

Sur la route européenne se dresse une équipe qui n’est pas un cador des joutes continentales, mais qui commence à se faire un petit nom depuis quatre saisons. N’a-t-elle pas chipé le titre de champion de son pays au Sparta Prague en 2011 et 2013 ? N’est-elle pas présente depuis 4 saisons dans les joutes européennes avec deux participations à la phase de groupe de la LDC ou encore un 1/8ème de finale de Ligue Europa en 2013 ? Avant devenir à Gerland, elle a disputé 14 matches européens en sortant le Chaktiar Donetsk au tour précédent. Elle a aussi perdu dans le match au sommet de son championnat face au Sparta Prague se trouvant reléguée désormais à 8 longueurs à 11 journées de la fin… le titre sera compliqué à conserver. Une équipe composée quasi exclusivement de joueurs tchèques. Une équipe solide et solidaire.

La méfiance sera de rigueur surtout en jouant ce premier match chez soi. Et les éternelles  questions : faut-il partir à l’abordage pour tenter de faire le plus gros écart possible ? Faut-il d’abord songer à ne pas prendre de but en sachant qu’il vaut mieux un bon 1 à 0 qu’un « mauvais 2 à 1 » ? Comment jouer sans Grenier et Gourcuff ? Comment se passer de Bedimo? Est-ce-que l’indispensable Gueïda Fofana aura totalement récupéré de ses problèmes à la cheville ?…

 Reste à savoir aussi comment Rémi Garde veut appréhender ce rendez-vous avec en toile d’horizon la venue de l’AS Monaco. Avait-il prévu quelques aménagements en faisant confiance à des garçons que l’on voit moins comme Malbranque, Mvuemba, Danic, Dabo ? Dabo devrait faire son grand retour dans le couloir gauche. Cela peut dépendre d’un ensemble de facteurs… Mais parions que l’entraineur lyonnais sera fidèle à son 4-4-2 qui assure… et rassure désormais ses joueurs avec ou sans la présence des indispensables cités précédemment.

Cette première manche est alléchante parce que pleine d’incertitudes. Elle l’est aussi parce qu’elle est la première étape vers une plausible qualification pour un quart de finale. Ce serait une première dans cette compétition. Et malgré les énergies dépensées depuis plusieurs semaines, les absences, l’importance du championnat… ce collectif olympien présente des qualités indéniables pour poursuivre son chemin européen. A l’OL de prendre la bonne option qui peut être aussi celle de pas hypothéquer ses chances avant la seconde manche.


A voir aussi

- Toutes les infos sur la rencontre OL - Viktoria
- Le calendrier des matchs de l'OL
- Toute la gamme Europe sur la boutique en ligne

Sur le même thème