masculins / FC Séville - OL

FC Séville-OL : Les Lyonnais chutent dans l’arène sévillane (1-0)

Publié le 27 septembre 2016 à 22:51 par SC

Malgré une bonne première période, l’OL n’a pas su résister aux assauts incessants de Séville après la pause. Fekir et Tolisso ont touché la transversale. Les Lyonnais sont troisièmes de leur groupe à un point de Turin et de leur adversaire du soir.

. LES TEMPS FORTS .

  • 11’. Fekir trouve la transversale après un festival.
  • 16’. Sortie avec autorité de Lopes dans les pieds de Vietto.
  • 24’. Rico repousse des pieds le tir excentré de Cornet.
  • 53’. But de Ben Yedder de la tête. 1-0.
  • 54’. Tolisso voit son tir dévié par le pied de Rico.
  • 65’. Lopes réalise un nouvel exploit devant Vietto.
  • 69’. Penalty raté de Vietto.
  • 76’. Sauvetage in extremis de Morel sur la ligne.

. RESUME ET ENSEIGNEMENTS.

Deux semaines après le succès face à Zagreb, les Lyonnais ont concédé leur premier revers en Ligue des Champions. Ils avaient pourtant réussi une bonne entame de match dans la chaude atmosphère du Stade Ramon Sanchez Pizjuan. 3 grosses occasions à 1 et 9 tirs à 2 en leur faveur avant la pause…la preuve par les chiffres de phases offensives intéressantes, dans le sillage d’un Fekir intenable, à l’image de son action de grande classe où il trouve la transversale. Défensivement, ils ont su imposer à leur adversaire un fort pressing, notamment en fin de première période.

Les coéquipiers de Maxime Gonalons ont malheureusement ensuite montré un autre visage au retour des vestiaires. Plus fébriles, ils n’ont pas su résister aux très nombreux assauts de Séville sur la cage d’un Lopes pourtant très présent. Tolisso, par deux fois dont une sur la barre, et Cornet ont manqué l’égalisation. Mais ce sont bien les Sévillans qui se sont procurés le plus grand nombre d’occasions et qui auraient pu l’emporter plus largement… Cette défaite conjuguée au succès de la Juventus à Zagreb (0-4) repousse l’OL en troisième position du groupe, à un point des deux leaders.

. LE FAIT DU MATCH .

Tolisso a eu la balle de l’égalisation

Le milieu de terrain a bien failli refroidir une arène andalouse qui avait pris feu une minute plus tôt. Dans la foulée de l’ouverture du score du FC Séville, Corentin Tolisso a raté de peu le ballon de l’égalisation alors qu’il était dans une position idéale. Astucieusement lancé par Fekir, il n’est pas parvenu à mettre assez de puissance dans sa frappe du gauche pour tromper Rico. Maxwel Cornet puis Corentin Tolisso de nouveau malchanceux auront encore l’opportunité de ramener leur équipe à hauteur… Sans succès.


. LA STAT .

1

Jordy Gaspar a fêté ce soir sa première apparition officielle au plus haut-niveau. Et il l'a fait sur la scène européenne. Le dernier en date qui avait réalisé cette performance avant lui n’est autre que Nabil Fekir. Le numéro 18 olympien avait débuté à la Real Sociedad lors de la saison 2013-14. Excepté ce match de barrage, il a joué ce soir son premier match de Ligue des Champions.

L'analyse du consultant

Jérémy Berthod

« C’est encore une déception car on a senti en première période qu’on avait les moyens de faire un résultat. On a encore manqué d’efficacité alors qu’on s’est créé pas mal d’occasions. On a mis beaucoup d’énergie en première période et on l’a sûrement payé ensuite. En seconde période, Sergi Darder et Corentin Tolisso ont eu plus de mal à se projeter vers l’avant. Peut-être que la chaleur a joué un rôle et que les jambes étaient un petit peu lourdes. »
...

. FEUILLE DE MATCH .

Au Stade Ramon Sanchez Pizjuan de Séville.

LDC (J2, Gr. H) : Séville FC-OL 1-0 (0-0)

Arbitre : Bas Nijhuis. Spectateurs : 38 000.

But : Ben Yedder (53’) pour Séville.

AvertissementsPareja (56’) et Mercado (84’) pour Séville. Gaspar (71’), Gonalons (72’) et Cornet (86’) pour l’OL.

SFC : Rico – Mariano, Mercado (Kolodziejczak, 87’), Pareja (cap.), Escudero – Nzonzi, Vazquez (Iborra, 59’), Nasri, Vitolo – Vietto, Ben Yedder (Sarabia, 82’). Entr. Sampaoli.

OL : Lopes - Yanga-Mbiwa (Valbuena, 69’), Nkoulou, Morel – Gaspar (Ghezzal, 79’), Gonalons (cap.), Tolisso, Darder, Rybus  – Fekir (A.Kalulu, 69’), Cornet. Entr. Genesio.


...
Sur le même thème