masculins / Le coin des filles

Féminines Honneur : Championnes Rhône-Alpes

Publié le 21 mai 2008 à 12:23 par MG avec PC

Honneur : Championnes Rhône-Alpes (photo)

A Nivolas, OL bat Nivolas 5-2 (1-0)
Buts pour l’OL : Mélanie Martin (36e), Karine Gorée (51e), Marion Hernandez (61e), Marlène Legal (77e et 88e).
Buts pour Nivolas : Oddet (53e), Ruzza (78e).

Avant de sortir mousse à raser et farine et de se livrer à la bataille joyeuse des championnes Rhône-Alpes, les Lyonnaises ont dû d’abord batailler sur la pelouse Iséroise. Une pelouse dense et très haute qui a beaucoup ralenti le jeu avant que les joueuses n’en prennent la mesure et s’adaptent. Les spectateurs ont pu assister à 7 très belles réalisations : gestes techniques ou mouvements collectifs dans une opposition sérieuse que les Lyonnaises devaient remporter pour éviter de se tourner vers Saint-Genis-Laval et connaître le résultat de La Véore. Victorieuses, les Drômoises demeurent à deux points derrière l’OL mais se battront pour une montée en D3 méritée.
Douchée et débarrassée de sa mousse et sa farine, l’entraîneur, Cécile Locatelli retrace match et saison : « Nous avons eu 20 minutes de flottement en début de rencontre. Je le regrette car il faut toujours se montrer à la hauteur de l’événement. Puis nous nous sommes reprises en prenant du plaisir et nous avons vu du bon jeu. Ce titre est une récompense. »
15 victoires, deux nuls, 1 défaite, l’OL possède la meilleure attaque avec 87 buts et la meilleure défense avec 17 buts encaissés.

« Une défense hermétique permet une bonne assise pour se projeter vers l’avant, commente le coach satisfait. Nous sommes allées chercher ce qui nous manquait, notamment en remportant notre match retour à la Véore. Le groupe est jeune, entre 16 et 20 ans, mais il faut savoir expliquer, discuter pour trouver l’adhésion et pouvoir allier formation mais aussi compétition. Une politique élitiste peut ne pas exclure la formation.
Les joueuses prennent du plaisir à se retrouver. Elles font vivre sainement le collectif et le relationnel avec le staff est très cohérent.
Je tiens en tirer un coup de chapeau aux joueuses qui ont su répondre aux exigences. Réceptives, ouvertes, intelligentes, elles s’adaptent vite. Il y a du respect, de l’envie et c’est agréable de travailler avec elles »
.

Maintenant objectif coupe Rhône-Alpes (le 7 juin à Saint-Maurice L’Exil). "Au programme récupération puis travail et matches amicaux. C’est la saison de la course aux doublés. Nous allons tenter d’être dans la note". Et puis, le trophée remporté l’an dernier fait bien sur les étagères !

D3 : « Un titre en chocolat »

A Rodez, OL bat Rodez 2-1 (0-1)
Buts pour l’OL : Dalila Zerkaoui.

Le groupe de Frédéric Strappazzon était privé d’un certain nombre de joueuses retenues par la ligue pour la finale de la coupe Nationale à Bourg et remporté face à l’Île de France. Si l’on ajoute les blessures longues durées de 2 de ses internationales moins de 17 ans (Amélie Barbetta et Kenza Dali), c’est une équipe inédite qui a fait ce long déplacement.

« Il a fallu attendre la dernière journée pour vivre un retournement total de situation, commentait le coach. Nous avons su nous dépasser dans les 20 dernières minutes pour l’emporter à la 91e minute. Rodez a manqué beaucoup d’occasions. Nous avons connu des difficultés en milieu de terrain face à une formation dans une bonne dynamique, combattive et qui disputera les barrages pour la D2 dans ce groupe très relevé.
Nous remportons un titre en chocolat (ndlr : 4 groupes de D3 et pas de finale nationale) mais notre objectif était de maintenir Montpellier à 6 points et de sortir meilleure attaque (51 buts), meilleure défense (18). Je regrette le nul concédé au Puy, lanterne rouge, et à Redessan. Nous avons encaissé deux défaites face à des réserves de D1 (St Etienne et Montpellier). Je pense que l’on a manqué de régularité dans notre qualité de jeu et offensivement. On peut mieux faire pour révéler le meilleur du potentiel des joueuses. »


La saison n’est pas terminée pour toutes. Avant la coupe Rhône-Alpes, une sélection de 10 moins de 16 ans partira à La Roche-sur-Yon dans 15 jours disputer les finales de la coupe Fédérale (jeu à 7) ou le club avait terminé 3e l’an dernier sorti en ½ finale sur tir aux buts.

Sur le même thème