feminines / Le coin des filles

Féminines : OL-PSG : 4-0

Publié le 20 janvier 2008 à 17:01 par MG

Pour leur premier match sur le terrain 10 de l'année 2008, les féminines, avec Dorte Jensen et Bente Nordby, ont montré une nouvelle fois leur supériorité face à une équipe Parisienne qui a toutefois réussi à rester bien en place : 4-0... un moindre mal.


Farid Benstiti avait choisi de présenter d'entrée de jeu ses deux nouvelles merveilles au public lyonnais venu nombreux sur les à-côtés du terrain 10 de la plaine des jeux de Gerland. Le soleil lui même avait fait le déplacement pour assister à ce premier match de l'année 2008.
Pour rajouter à tous ses privilèges que nous offraient les circonstances, cinq petites poussines de l'OL avaient enfilé le maillot olympien pour devenir pendant 90 minutes, les ramasseuses de balles de ce OL - PSG.

Pour ce qui est du jeu, les lyonnaises de Sonia Bompastor (la capitaine a retrouvé un poste plus offensif sur le côté gauche, devant Dorte Jensen), étaient visiblement pressées de faire vibrer les tambours des Hexagones. 1ère minute de jeu, Camille Abily (photo) décroche une belle frappe et oblige la portière parisienne à sortir une parade décisive. 1er avertissement.
Et il ne faudra que quelques dizaines de secondes à la tireuse pour faire tomber la sanction. 2ème minute, le public est à peine installé sur les marches des tribunes, que Sonia Bompastor surgit le long du couloir gauche, adresse un centre dont elle a seule le secret, et trouve la tête de Camille Abily devant la cage. 1-0.
Les Parisiennes restaient bien en place. Les occasions lyonnaises ont ensuite eu du mal à arriver jusqu’aux filets. Ni le retourné acrobatique d’Abily dans la surface de réparation, ni les coups franc plein cadre de Bompastor, ni le ciseau osé de Lattaf ne parviendront à déjouer la défense du PSG.
La libération vint finalement de Shirley Cruz (33'). Sans que l’on s’y attende vraiment, dans un moment de cafouillage juste derrière la ligne des 16 mètres, la joueuse costaricienne décroche une énorme frappe du gauche qui laisse Quatredenier la gardienne, les défenseurs et le public présent, bouche bée. Largement félicitée par ses coéquipières, la numro 11 savourait son 4ème but de la saison en championnat.
Katia manqua de peu un centre de Sandrine Dusang mais les deux équipes retrouvèrent le vestiaire pour la mi-temps sur ce score de 2-0.

L’entraîneur parisien ne pouvait qu’espérer que son équipe reste aussi solide défensivement en 2ème mi-temps. Elle le fut. Jensen laissa sa place à Nécib, Katia à Thomis, Brétigny à Lattaf.
Plusieurs fois encore, les joueuses de l’OL ont mitraillé la gardienne adverse, au grand désespoir des ramasseuses de balles de l’autre côté qui se tournaient gravement les pouces.
La brésilienne Katia (48’) seule croise un peu trop sa frappe côté gauche, Nécib (62’) manque sa tête sur un centre de Lattaf, Simone (63’) est contrée en pleine surface de réparation. Les minutes passent et les cages de Paris restent, dans cette deuxième mi-temps, inviolées.
C’est finalement Camille Abily (84’) qui parviendra à enfoncer le clou avec une copie conforme de sa première réalisation : centre de Sonia repris de la tête par Camille. Le duo Bompastor-Abily se connait bien et ça se voit.
Un corner sur le poteau, une transversale de Brétigny… Paris semble commencer à céder mais les éléments s’y mettent à présent pour empêcher l’OL de marquer son 51ème but de la saison.
Il ne fallait toutefois pas s’avouer vaincu. Camille Abily n’avait pas dit son dernier mot. Sur une passe ingénieuse de Sandrine Dusang dans l’intervalle, elle assène un tir croisé du droit qui crucifie Quatredenier.
La lyonnaise, dont le compteur but était resté bloqué à 1 unité cette saison (l’an dernier, elle a marqué 17 buts en 22 matchs), s’est offert son premier triplé avec Lyon.

A noté que dans les tribunes, on a croisé Véronique Pons. La gardienne lyonnaise, blessée aux croisées en début de saison, est confiante. Elle espère retrouver doucement la pelouse dans 1 mois et demi pour être dans les cages de l’OL en ½ finale de Coupe d’Europe fin mars face à Uméa.

L’OL est toujours en tête de son championnat avec 46 points.
Sur le même thème