masculins / Le coin des filles

Féminines : première victoire à l’extérieur pour la D3

Publié le 26 novembre 2007 à 16:46 par MG

Les réserves conservent la tête de leur championnat. La D3 (23 points), en s'imposant 3-2 face à Muret, conserve un point d’avance sur Le Cannet et Montpellier victorieux respectivement de Claix (4-0) et du Puy (5-0). Pour sa part l’honneur (30 points), grâce à sa victoire sur Rhône-Crussol, creuse l’écart avec son dauphin Nivolas (27) battu à La Véore 2 à 1. Le choc entre les deux équipes aura lieu le 16 décembre dans l’Isère.

Le week-end prochain, les réservistes seront au repos. Seules les moins de 16 ans disputeront le 3e tour de coupe fédérale à 7 à Caluire samedi.

D3 : Première victoire à l'extérieur

À Muret (Haute-Garonne), l’OL2 bat Muret 4-3 (2-1)
Buts pour l’OL : Amélie Barbetta (9e), Maeva Clemaron (19e), Sarah Chorfa (50e et 55e sur penalty).
Buts pour Muret : 43e, 65e, 95e).

Les filles dirigées par Frédéric Strappazzon l’ont enfin accroché cette victoire à l’extérieur ! Parti en car le samedi à midi pour 7 heures de route et logé à l’hôtel à un quart d’heure du stade, le groupe s’est trouvé dans les meilleures conditions possibles pour obtenir le résultat attendu par le staff. L’effet coupe d’Europe n’est peut-être pas tout à fait étranger à l’envie décuplée des joueuses. Elles ont entamé la rencontre tambour battant et suite à deux débordements remarquables d’Aurélie Kaci. L’attaquante a ensuite offert deux centres en retrait impeccables qu’ont convertis Amélie Barbetta (9e) et Maeva Clemaron (19e).
Le terrain synthétique a cependant posé quelques problèmes aux Lyonnaises dans leurs prises de balle et leurs appuis. Les attaquantes garonnaises Trévisan et Rouquet ont ajouté leur patte pour déstabiliser la défense olympienne. « On sentait que cela pouvait basculer à tout moment » explique le coach. Ainsi, sur un coup franc, Rouquet réduisait le score à 2-1 peu avant la pause.
« Il nous fallait regagner notre sérénité défensive et nous rassurer en mous montrant réaliste en attaque», poursuit-il. Ainsi, 5 minutes après la reprise, Sarah Chorfa (50e) coupait la trajectoire au premier poteau d’un corner de Charlène Sasso et plaçait une tête gagnante, donnant un peu d’air à son équipe. La capitaine transformait ensuite un penalty (55e) donnant ainsi une avance confortable. « Sans se sentir en danger, nous commettons une faute d’inattention côté droit, revit l’entraîneur, qui permet à Muret de revenir à 4-2. Nous maîtrisons pourtant le jeu mais nous montrons alors stériles offensivement ».
Et dans les arrêts de jeu, il y a eu ce coup dur. Aurélie Kaci, auteur d’une performance de très bon niveau, se blesse sérieusement au genou. « Il nous faut attendre le diagnostic, » regrette le coach. Le groupe, contrarié par ce coup du sort, cafouille dans la relance à quelques secondes du coup de sifflet final et encaisse un troisième but sans conséquence sur le résultat final.

L’Honneur se donne de l’air

À Guillerand (Ardèche), l’OL3 bat Rhône-Crussol 2-1 (1-0)
Buts pour l’OL : Anaïs Ribeyra (20e, 65e)
But pour Rhône-Crussol : 75e.

Le groupe de Cécile Locatelli ne se présentait pas dans la meilleure forme possible. Décimé par les virus, avec un coach quasiment à phone et composé de joueuses marquées par le gros travail compensatoire qui suit une blessure, sa prestation ne restera pas dans les mémoires sinon dans l’envie. « L’an dernier, nous aurions sans doute perdu ce match, positive l’entraîneur. C’est vrai que je ne suis pas satisfaite du jeu. Les filles, patraques pour beaucoup, ont cédé à l’agacement à ne pas trouver leurs repères et ce jeu qu’elles s’appliquent à fournir habituellement, le tout sur un terrain particulièrement difficile. Et si Rhône Crussol n’a pas obtenu une seule occasion en première période, elles n’ont cependant rien lâché. Nous faisons une barre et un poteau. Lorsque les Ardéchoises reviennent à 2-1 un ¼ d’heure de la fin, je ne me sentais pas rassurée. Je redoutais le scénario vécu contre La Véore revenue à 3-3 sur une mésentente défensive. De plus nous perdons Marie Bolatre en défense axiale que je suis obligée de remplacer par Ophélie Brevet particulièrement fatiguée. Mais je pense, qu’ici, beaucoup d’équipe se casseront les dents ! »
Soulagée par l’aspect mathématique, Cécile Locatelli soulignait l’excellent accueil réservé par le club ardéchois et également l’état d’esprit remarquable manifesté par l’adversaire. « Rhône Crussol joue avec les moyens du moment. Il y avait des blessées, des indisponibilités. C’était peut-être le bon moment pour nous de l’affronter. Et de plus, cela fait plaisir de voir combien ce club travaille dans le bon sens. »

[IMG42488#C]
Sur le même thème