masculins / Rétro 2008

Février, le retour d' "'El Matador" (II)

Publié le 16 juin 2008 à 08:00 par OT

La seconde partie du mois de février est l'illustration parfaite de la saison de l'Olympique Lyonnais.

Un fort potentiel individuel mais un équilibre collectif trop fragile pour viser le très haut niveau. Le 16 du mois, l'OL se déplace au Mans avec Grosso, Toulalan et Benzema sur le banc. Au terme d’un match sans envergure, Lyon s’incline 1-0 sur un but de De Melo. Bordeaux, vainqueur 6-0 le lendemain sur la pelouse Monaco revient à un petit point. La Ligue 1 est relancée et les observateurs craignent déjà que l'OL se fasse étriller par l'armada offensive de Manchester.

Mais à l'arrivée du vingtième jour, Lyon oublie tout. Finis les petits tracas du quotidien national, place à l'Europe et ses étoiles. Place au rêve de faire chuter le grand favori de la compétition Manchester United. Après avoir perdu ses deux premiers matchs de poule, il était presque improbable de voir Gerland revêtir son habit de gala en 2008. C'est l'ambiance des grands soirs : les premiers supporters sont arrivés très tôt au stade, les vendeurs de Kebab tournent à plein régime, les fans anglais sont déjà ivres, les plus optimistes tentent désespérément de trouver une dernière place au black. En première mi-temps, le bloc noir muselle parfaitement les velléités offensives des diables rouges. Toulalan court pour dix, c'est lui qui transmet le cuir à Benzema au retour des vestiaires. Une seconde plus tard, c'est filoche. Gerland explose, son enfant prodige vient de faire plier la défense anglaise, l'exploit est en marche. Mais à trois minutes de la fin du match, le fouineur argentin Carlos Tévez arrache l'égalisation à la suite d'un cafouillage dans la surface. La flèche d'"El Apache" empoisonne bel et bien l'avenir européen de l'OL.

Trois jours plus tard, les supporters ont encore la gueule de bois au moment d'accueillir la lanterne rouge, le FC Metz. Fred est titulaire cette fois-ci, il inscrit un doublé et permet à l'OL de reprendre deux points sur Bordeaux accroché par Lille à domicile. Gerland découvre au passage le talent du jeune Miralem Piajnic. Premier contact qui en amènera bien d'autres...
Sur le même thème