masculins / OL - Rosenborg J-1

Finir le boulot en apothéose

Publié le 05 décembre 2005 à 16:22 par R.B

Pour la seconde fois de suite, les <b>Lyonnais</b> joueront un dernier match de poule de Champions League l'esprit libéré.

Qualifiés depuis le succès à Olympiakos ; assurés de terminer à la première place après le nul à Madrid, les partenaires de Cris reçoivent des Norvègiens de Rosenborg, quasiment en vacances et promis au prochain tour de la Coupe Uefa. Cela ressemble fort à la venue du Sparta Prague le 8 décembre 2004 à la différence que les Olympiens bataillaient encore avec Manchester pour le fauteuil de leader. Une soirée inoubliable où la jeunesse avaient montré de l'appétit à l'image de Nilmar, Idangar, Bergougnoux.

Leader, plus que jamais dominateur, de son championnat et à quelques heures d'un derby obligatoirement attendu, l'OL ne galvaudera pas pour autant cette rencontre européenne. Gérard Houllier, comme Paul Le Guen la saison dernière, en profitera simplement pour faire reposer quelques caciques du groupe et donner du temps de jeu à ceux qui fréquentent plus souvent le banc ou la CFA. Diatta, Clément, Pedretti, Benzema, Ben Arfa, Vercoutre et pourquoi pas Clerc seront en pleine lumière.

En face, les hommes d'Hogmo joueront leur dernier match de l'année avant les vacances ; ils ne retrouveront la compétition officielle qu'en février avec le prochain tour de la Coupe Uefa. Alors autant se faire plaisir. Après 13 titres d'affilée, les partenaires d'Espen Johnsen ont manqué leur championnat ; ils se sont contentés d'une modeste 7ème place en ayant du transpirer pour assurer leur maintien ! Arrivé vendredi soir, le groupe scandinave sera privé de Skejbreld, Berg et Solli, blessés ; soit l'ensemble du milieu de terrain qui avait évolué au match aller.

Un match de gala ? Certainement aux yeux des supporters qui rempliront une fois de plus le Stade de Gerland en battant peut-être un record d'assistance. Un grand moment festif en attendant la suite de cette compétition qui génère tant d'espoirs. Mais attention, il serait mal venu que tout ceci se termine en queue de poisson sous prétexte qu'il n'y a aucun enjeu. Pas la peine de se creuser les méninges pour en trouver des enjeux ! D'abord battre le nombre de points en phase de poule. Il était de 13 la saison dernière ; il est déjà de 13... Rester invaincus, ce qui n'est jamais arrivé. Et si on considère que l'élimination à Nantes en Coupe de la Ligue n'est pas une défaite, rester invaincus depuis l'ouverture de l'exercice 2005-2006. Engranger points Uefa et euros associés. Marquer une nouvelle fois les esprits.

Quant aux joueurs en mal de terrain, ils ont l'occasion de se montrer. Benzema disputera ses premières minutes européennes ; Clerc et Beynié peut-être. Vercoutre sera titulaire pour la première fois dans cette compétition… à l'occasion de ce 54ème match de Champions League, synonyme de 126ème rendez-vous continental, des Lyonnais. « Enjeu ou non, c'est une rencontre de Champions League où il faut élever son niveau de jeu. Quand aux jeunes, tout le monde sait qu'ils ont de la qualité et certains ont déjà joué à ce niveau». Gérard Houllier a réaffirmé lors de la conférence de presse ce qu'il attendait de ce match en concluant. «Après le PSG et avant le derby, c'est le match sur lequel nous sommes concentrés ». Pas la peine d'en rajouter, les Olympiens chercheront un nouveau succès pour finir cette première phase... en apothéose.
Sur le même thème