masculins / Nice - OL

Florent Balmont : "Ce sera toujours particulier"

Publié le 26 août 2006 à 09:00 par BV/CC

Florent Balmont nous parle de sa vie à Nice et des ambitions de l'OGC Nice. Il évoque également ses retrouvailles avec l'OL où il fut formé.

Florent, comment se passe votre vie niçoise?
Très, très bien. Je vais y disputer ma troisième saison. Je commence à m'y habituer. Le club veut grandir. L'an dernier nous avons réalisé une bonne saison. On doit continuer ainsi.

On a l'impression que ce club correspond à vos ambitions, qu'il a envie de monter en puissance. Est-ce votre avis?
Oui. Je voulais évoluer dans une équipe où on me ferait confiance. C'est le cas avec Nice. J'ai franchi un palier la saison dernière. J'espère continuer cette année. On sent que le staff et le président veulent faire du GYM un gros club. Ils y parviennent petit à petit.

Vous êtes devenu un des cadres de cette équipe niçoise.
C’est vrai, je commence à être un ancien. Nous sommes désormais plusieurs à bien connaître la maison. On entoure les jeunes issus du centre de formation. Cela me fait plaisir d'être devenu un cadre et de parler comme un ancien.

Lorsqu'on a goûté comme vous l'an dernier à une finale de coupe de la Ligue (contre Nancy), on imagine aisément que vous ayez envie de revivre ce genre d'émotions.
Nous avons réalisé la saison dernière une "très grosse saison". Nous avons terminé huitièmes du championnat et nous avons atteint la finale de la coupe de la Ligue. Lorsqu'on vit de tels moments, on a envie d'en vivre dès la saison suivante. Espérons qu'on aille loin en coupe.

Quelles sont les ambitions de Nice cette saison?
Au niveau du championnat, terminer dans la première partie du tableau serait un bon résultat. On a les qualités pour réaliser une telle performance. Nous aimerions également aller loin dans une coupe. La saison dernière ce fut le cas en coupe de la Ligue. Espérons donc que nous y parvenions désormais en coupe de France. Les coupes sont très importantes pour le groupe.

Nice a affirmé ses ambitions notamment au travers d'un bon recrutement comme l'attaquant Matt Moussilou. En revanche, sur le terrain ce fut plutôt difficile. Comment l'expliquez-vous?
Nous avons réalisé un départ un peu timide contre Le Mans. Nous avons raté notre entame. Par la suite contre Nantes nous méritons les 3 points mais nous encaissons un but à la dernière minute. Contre Toulouse, nous méritons le match nul. Dans le jeu, ce n'est pas inquiétant car on montré de belles choses. Si on continue comme ça au niveau de l'état d'esprit, on prendra des points.

La venue de l'Olympique Lyonnais arrive-t-elle à point nommé?
Rencontrer Lyon n'arrive jamais à point nommé mais dans tout calendrier il faut à un moment affronter les grosses équipes. Il vaut mieux les affronter dans notre situation. Nous serons obligés d'être à 200% et surtout ne pas les regarder jouer. Ce serait la meilleure des façons de perdre cette rencontre. Ce sera un match engagé. On ne va pas leur faire le moindre cadeau. On voudra leur montrer qu'on est une belle équipe et qu'on a encore progressé par rapport à l'année dernière.

Cette rencontre aura toujours pour vous un caractère particulier. Comment l'abordez-vous?
Oui. Pour moi ce sera toujours particulier. Rencontrer son ancien club est sa ville est toujours un moment important même si je commence à être habitué.

Continuez-vous à suivre les résultats de l'OL?
Oui. Je suis lyonnais. Je continue donc à les suivre. L'an dernier ils ont réalisé une très belle saison. Ils peuvent avoir quelques regrets quant à leur échec en Ligue des Champions car "ils avaient les moyens". Cette saison ils ont bien recruté et même s'ils ont perdu un joueur important comme Diarra, ils disposent toujours d'un gros effectif. Ce sera suffisant pour le 6e titre. C'est sûr. J'espère qu'ils parviendront par la suite à gagner la Ligue des Champions.

Gardez-vous l'équipe de France dans un coin de votre tête?
On m'en avait parlé la saison dernière. J'y pense donc toujours un peu mais mon objectif demeure de bien travailler en club. On verra par la suite. Je pense que c'est encore assez loin.
Sur le même thème