masculins / OL - Guingamp J-3

Florent Malouda : "A Lyon, le culte de la victoire !"

Publié le 04 février 2004 à 15:55

Joueur de l'En Avant de Guingamp durant trois saisons, Florent Malouda avoue être passé d'un monde à l'autre en venant à L'Olympique Lyonnais. Objectifs, environnement, pression... tout est différent pour celui qui avait été un des ateurs du dernier OL/Guingamp... sous le maillot breton !

Comme à son habitude, Florent Malouda sort du vestiaire de manière très décontractée. Le sourire aux lèvres, il sait que les journalistes l'attendent. Ancien Guingampais, il ne pourra pas échapper au flot de questions sur son ancien club. Mais très professionnel et fidèle à lui-même, il s'arrête pour évoquer le sujet.

« Ah ! Guingamp ! C'est vraiment un club particulier. C'est comme si, ici, dans l'agglomération lyonnaise, une petite commune venait à jouer en Ligue 1. C'est une chance pour Guingamp de jouer à ce niveau. »



Cette chance, Florent Malouda a donc su la saisir. Deux saisons à Châteauroux en seconde division puis trois autres à Guingamp en Ligue 1 et Malouda a su se faire peu à peu un nom, aux côtés de « son pote » Didier Drogba, aujourd'hui à Marseille. Les deux joueurs avaient notamment fait trembler les filets de Gerland un soir de 24 mai 2003. L'OL était alors sacré Champion de France mais Malouda ne savait pas encore qu'il venait d'inscrire deux buts à son futur club…

« C'était la fête ce soir là ! C'était la fête de Sonny Anderson acclamé par le public, la fête pour l'OL qui était sacré Champion de France et la fête pour nous car on venait de gagner 4-1 à Gerland, ce qui est très rare. Gagner ici pour Guingamp, c'est grandiose comme quand Lyon va gagner cette saison à Marseille ou à Nantes…»



Le maillot a depuis changé pour Florent mais aussi les objectifs, et tout l'environnement autour du club. Surpris au départ, le numéro 11 lyonnais s'y est vite adapté :

« Ici, la pression est constante. A l'entraînement, il y a plein de gens, il y a la sécurité, il y a plein de journalistes et tous les matchs sont des tournants. Il y a un véritable culte de la victoire. Je ne connais pas une rencontre où on n'a pas parlé d'enjeu important ! Guingamp, c'est différent. Quand on gagne un match, c'est une belle performance voire une surprise. Ici là surprise, c'est quand on perds ! »



Décontracté et souriant, Malouda continue car pour lui un match contre Guingamp n'en est pas un comme les autres. « Ça restera je pense toujours un match particulier, encore pus quand je joue au Roudourou. En plus depuis qu'on est parti avec Didier (ndlr : Drogba), on a l'impression d'avoir coulé le club ! C'est délicat… Mais il faut savoir passer au dessus de tout cela. On doit en plus l'emporter et il faudra se mettre une pression supplémentaire pour rentrer dans ce match à fond. »



Florent Malouda le sait donc. Samedi, il faudra mettre les sentiments de côté pour ramener les trois points dans un championnat qui ne fait que commencer…







GV

Sur le même thème