masculins / OL - Troyes J-2

Florent Malouda: "Il faut s'adapter..."

Publié le 17 novembre 2005 à 14:51 par R.B

Florent Malouda adore s'amuser, improviser sur les terrains et aussi dans son look capillaire. Il arborait ce jeudi matin une nouvelle coiffure. Visuellement, il nous donne l'impression d'être encore plus musclé.

Mais quand on lui demande s'il a changé depuis qu'il est arrivé à Lyon, il répond : « je ne me suis jamais posé la question. Il faudrait que je réfléchisse. Quelque part, j'ai évolué parce que cela fait 30 mois de plus dans ma vie d'homme et dans ma carrière de footballeur. En plus, en jouant à l'OL, c'est un peu plus de 2 ans de haut niveau ».

L'OL est invaincu ; Florent est un membre à part entière de l'Equipe de France ; il a délivré 4 passes décisives sous le maillot olympien dont 2 synonymes de succès 1 à 0 ; il a marqué 2 buts en championnat. « Tout ceci est un bon bilan. Je suis content au niveau de tous les objectifs fixés. L'OL joue différemment, même si on a toujours cette qualité pour aller rapidement vers l'avant. Il faut s'adapter. On me voit moins offensivement. Nous avons aussi moins d'occasions de but, mais nous sommes plus réalistes. Nos adversaires sont plus regroupés contre nous. Alors cela les dégoûte quand on les bat, parce qu'ils n'ont pas eu l'impression d'être dominés. Metz ? Je crois effectivement que c'est mon meilleur match de la saison. J'ai été beaucoup mis sur orbite de façon offensive ; j'ai joué sur mes qualités, celles qui m'ont permis de me mettre en évidence à Guingamp. Il y avait des espaces parce que les Messins n'ont pas fermé le jeu. J'ai pris énormément de plaisir ».

Arrivé en 2003 dans la capitale des Gaules, les dirigeants lyonnais souhaiteraient prolonger son contrat. « Je n'y pense pas vraiment. Pour l'instant, c'est statu quo entre les propositions du club et ma position. Je suis plus sur le devant de la scène, dans les médias, mais c'est uniquement par ce que je fais sur le terrain. Je ne recherche pas la notoriété. C'est vrai que cela a quelque chose d'agréable, mais il faut faire attention. Tout va tellement vite dans le foot ». Samedi en affrontant Troyes, il va retrouver des anciens partenaires de Guingamp. � C'est toujours un plaisir de les revoir. Il y a Le Crom, Guillaume, Danic, Kouassi. La dernière fois que j'ai affronté mes anciens partenaires, ils sont descendus à la fin de saison. Je ne souhaite pas la même chose à Troyes. On rigolera avant et après, pendant, pas question. Troyes ? Comme tous les promus, cette équipe peut sortir un gros match surtout face à une formation comme la notre. Ces Troyens, à l'image de Nancy, du Mans, ont un vrai fond de jeu. Il faudra les prendre au sérieux. Si nous jouons à notre niveau, nous l'emporterons. »

178 matchs de L1, 26 buts : cela ne fait pas obligatoirement un bon pronostiqueur pour la 15ème journée du championnat. « Je suis toujours mauvais dans cet exercice. Bordeaux - PSG ? Bordeaux. Cette équipe a un bon système de jeu défensif et une bonne organisation générale. Et puis mon pote Darceville est en forme ; il va marquer. OM - Nantes ? Marseille. Au Vélodrome et après une trêve, les Marseillais auront l'envie et la fraîcheur pour battre Nantes. Cette équipe est toujours dangereuse lorsqu'elle est dos au mur. Lens - Metz ? Lens. C'est une belle équipe comme Bordeaux. Offensivement, il y a du potentiel. Nancy - Le Mans ? Intéressant. Deux formations qui jouent bien au ballon avec un avantage à Nancy qui évolue à domicile. Et puis Le Mans n'est pas régulier à l'extérieur. Strasbourg - Nice ? Strasbourg pour faire bouger le bas du classement. Auxerre - Lille ? D'habitude, je ne pronostique jamais de nul. Comment veux-tu que je trouve les bons résultats. Je prends trop de risques. Tiens, je mets un nul ; Auxerre joue le contre et Lille est prudent défensivement. Pas la peine de te donner le pronostic d'OL - Troyes... tu le connais ».

Sur le même thème