masculins / OL - Real J-2

Florent Malouda : « Les compteurs sont remis à zéro »

Publié le 11 septembre 2006 à 14:52 par BV/GG

Florent Malouda revient sur la victoire de l'OL devant Troyes. Il dresse également un bilan du début de saison des Lyonnais et évoque la rencontre qui les attend mercredi contre le Real Madrid.

Florent, quelle est votre analyse de la rencontre face à Troyes ?
Nous avons réalisé l’essentiel. Il était important d’enfin gagner devant notre public après 3 victoires en déplacement. Cela nous permet de nous tourner sereinement vers ce match contre le Real Madrid.

Comment qualifieriez-vous votre début de saison ?
Il s’agit d’un bon début de saison. A l’exception des deux points perdus contre Toulouse, le bilan comptable est bon. Nous avons réalisé un parcours presque sans faute. Pour palier les différences dans la préparation qui auraient pu nous handicaper durant ce début de saison, nous avons compensé par autre chose. Le coach avait évoqué le bleu de chauffe. On l’a enfilé durant ce mois d’aout. Nous allons désormais jouer pas mal de matchs. Ce qui compte, malgré toutes les difficultés rencontrées, c’est d’avancer et de jouer pour gagner les matchs. Dans quelques temps, nous les auront oubliées.

Pensez-vous que vous soyez en mesure d’assommer le championnat assez rapidement ?
On ne peut pas parler d’assommer le championnat car Marseille est toujours devant nous. On conserve cela en tête. Nous n’en sommes qu’au début du championnat. On sait que l’on va entrer dans une période durant laquelle les points seront de plus en plus difficiles à obtenir. Le point positif c’est que ce qui est pris n’est plus à prendre. On a fait notre partie du boulot.

Avez-vous le sentiment que votre victoire face à Troyes fut un peu laborieuse ?
Oui mais on s’y attendait. C’est souvent comme cela après les semaines internationales. Nous n’avons pas eu le temps de préparer la rencontre tous ensemble. L’essentiel fut assuré. Seule la victoire comptait. Avec ou sans la manière, l’important est d’avancer. On se tourne désormais vers le Real Madrid. La rencontre contre le Real c’est une autre compétition, une autre configuration.

Comment voyez-vous cette opposition face au Real ?
Ce sera une belle opposition. Nous jouerons notre premier match de la compétition à domicile. On sait que dans ce type d’épreuve, le premier match est souvent capital. Ce sera donc bien entendu une belle affiche mais nous ne devons pas oublier que nous avons avant tout un grand besoin de points. C’est un autre championnat qui commence. Un championnat que nous devrons bien entamer.

Avez-vous plus de certitudes que l’an passé ?
Non. Nous nous devrons d’aborder ce match comme la saison dernière, en les respectant sans les craindre. Cela s’était bien déroulé l’an passé. En entrant sur le terrain, il nous faudra oublier qu’il s’agit du Real, oublier le 3 à 0 et montrer une certaine détermination. Devant notre public, nous nous devrons de pénétrer sur la pelouse pour gagner. Les compteurs sont remis à zéro. Nous sommes un peu dans la même situation que celle que nous rencontrons en championnat. Malgré les 5 titres de champions d’affilée, en début de saison, nous nous devons d’oublier ce qui s’est passé auparavant.

[IMG41206#R]Avez-vous l’impression qu’ils sont plus forts que l’an dernier ?
Comme chacun l’a remarqué, c’est un autre Real avec une assise défensive beaucoup plus solide qui se présentera mercredi. Au regard du recrutement et du profil de l’équipe, ils ont l’air de constituer un bloc assez solide défensivement. De toute façon, en Ligue des Champions, avec les ambitions que nous avons, peu importe l’équipe, il faut arriver à passer ces étapes.

Un mot sur le retour de Djila à Gerland (Mahamadou Diarra).
Durant une carrière, on croise souvent des copains mais cela va être drôle. Cela devrait constituer un moment un peu particulier pour lui mais également pour nous. Par la suite, l’enjeu devrait prendre le dessus. Il défendra les couleurs du Real et nous allons tout faire pour que cela se passe mal pour lui.