masculins / OL - ASSE

Focus sur la 34ème journée

Publié le 26 avril 2013 à 10:16 par SC

Paris toujours plus proche du titre… Un derby entre Gones et Verts pour la troisième place… Une course effrénée à l’Europe…Rebondissements sur rebondissements dans la lutte acharnée pour le maintien…

6 points… c’est ce qu’il manque au PSG, grâce à une différence de buts largement favorable, pour remporter un titre de champion, convoité depuis 1994. Et avec son déplacement chez le 16ème, on pourrait aisément avancer que 3 points de plus seront engrangés … Pourtant, ce match à Evian, qui aurait dû être un long fleuve tranquille, pourrait être un peu plus agité que prévu, après l’élimination des parisiens justement chez les haut-savoyards en Coupe la semaine dernière. De plus, Evian, qui vient d’être défait dans un match crucial à Nancy, devra impérativement se remobiliser s’il ne veut pas plonger dans la zone rouge, avec laquelle il flirte d’un petit point.

L’OM ne croit plus au titre… mais devra encore et toujours confirmer s’il veut conforter sa 2ème place à Lorient, 7ème, qui peut encore espérer décrocher un ticket européen. Les marseillais, invaincus depuis 7 matchs, auront fort à faire au Moustoire, où les merlus n’ont plus perdu depuis 10 matchs, s’ils ne veulent pas plier sous la menace des poursuivants, qui tiennent la cadence. Deux de ses plus dangereux poursuivants se rencontrent justement, dans un derby entre Lyon et Saint-Etienne qui n’avait pas comporté autant d’enjeux depuis bien longtemps. Les Verts, qui continuent leur parcours sans défaite en 2013, sont à deux points de son rival historique et du podium…une place pour l’Europe est en jeu et les deux pourraient perdre gros.

 Le LOSC, 10ème début février, est la meilleure équipe depuis 10 journées et est désormais 5ème après 3 mois d’exception, qui lui ont permis de s’affirmer comme un des plus sérieux prétendant à la Ligue des Champions. En cas de victoire, les lillois gagneront une place au classement…une de plus. Pour cela, ils reçoivent les sochaliens, de nouveau relégables, qui au contraire des Dogues, sont dans une dynamique négative, avec un succès sur 8 matchs, qui fait craindre le pire. Nice, 6ème à 5 points du podium, est encore dans le sprint final qui mène jusqu’à l’Europe et croise sur son chemin le club troyen, lanterne rouge, qui s’est peut-être redonner un infime espoir en vue du maintien après sa victoire mercredi à Rennes. A 6 points du premier non relégable, Troyes n’a cependant plus le droit à l’erreur.

Nancy, premier non relégable d’un point, revient tout juste de l’enfer mais le spectre de la zone rouge plane toujours au-dessus de la tête des nancéens, qui se déplacent à Valenciennes calé dans le ventre mou du classement. Brest, avec 6 défaites d’affilée, va devoir se réveiller au plus vite d’un cauchemar, qui devient de plus en plus réalité à mesure que la fin du championnat se rapproche. En cas de non succès à Rennes, 9 matchs sans victoire, qui ne joue plus rien et qui semble ne plus jouer du tout, les brestois, 19èmes à 5 points de Nancy, pourraient hypothéquer dangereusement leur survie en L1.

  Ajaccio, à 2 points de la zone de relégation, a son destin entre les mains mais ne devra pas trembler pour la réception de Montpellier, qui a joué sa dernière carte contre Lyon pour retrouver l’Europe, et qui l’a perdu. Son voisin corse, Bastia, pourrait quant à lui presque assurer son maintien dans l’élite, en cas de succès contre Toulouse, qui reste sur 3 défaites et qui n’attend plus rien de cette fin de championnat, à l’instar de Bordeaux qui reçoit Reims. Rien n’est fait pour les rémois, qui avaient le vent en poupe sur la route qui mène au maintien mais qui ont calé la semaine dernière avec une défaite à domicile. Reims devra redémarrer au plus vite s’il veut ne pas voir dans le rétroviseur son avance de 3 points sur la zone de relégation voler en éclats.

Sur le même thème