masculins / OL - PSG

Focus sur la 36ème journée

Publié le 10 mai 2013 à 08:00 par SC

A 3 journées du dénouement, le suspense reste entier…Cette 36ème journée pourrait apporter des certitudes, Paris champion à Gerland, Marseille dauphin, Brest ou Troyes en Ligue 2…Mais, elle pourrait aussi tout bouleverser à nouveau…

OL – PSG, c’est le match au sommet de cette 36ème journée. Les lyonnais auront fort à faire sil ils souhaitent conserver leur place sur le podium mais aussi si ils ne veulent pas voir Paris remporter le titre de champion dans son stade de Gerland.Une victoire et les parisiens soulèveraient l’Hexagoal. Alors qu’il restait sur 5 succès de rang, ils ont raté l’occasion de le faire au Parc le week-end dernier.

Les marseillais, invaincus depuis 9 matchs, pourraient profiter de cette confrontation directe…En cas de succès lyonnais, ils garderaient un infime espoir de coiffer miraculeusement Paris sur le fil, mais plus plausible, en cas de victoire parisienne, ils assureraient quasi définitivement leur seconde place. Mais avant cela, l’OM doit s’occuper de lui et de son adversaire, Toulouse, qui reste sur une belle performance contre Lille.

Nice, qui parvient à maintenir le rythme effréné de la tête, se déplace à Evian, qui vient tout juste de retrouver la zone rouge à cause de trois défaites de rang et qui aura à cœur de regoûter à la victoire au risque d’y rester jusqu’à la fin. Forme diamétralement opposée pour des niçois qui restent sur 4 succès en 5 matchs et qui croient plus que jamais en leur chance d’accrocher la Ligue des champions, qu’ils n’ont plus connu depuis 1960…une éternité.

Pour Saint-Etienne c’était il y a plus de 30 ans, mais avec 12 points pris sur 24 possibles, ils n’ont vraiment plus le rythme pour prétendre retrouver la Coupe aux grandes oreilles dès la saison prochaine. Mais à seulement 4 points du podium, rien n’est perdu…une victoire à Lorient, qui ne joue plus rien, et tout pourrait être relancé.

Lille, lui aussi, a relâché l’accélérateur et est désormais à 6 points de Lyon. Les lillois ont compromis quasiment toutes leur chances de rejouer la Ligue des Champions pour une troisième saison consécutive. Pour garder un infime espoir, ils reçoivent le 14ème, Reims, qui, avec seulement 2 défaites sur 8 matchs, est tout proche d’officialiser un maintien dans l’élite, pour une seconde saison de rang.

Brestois et Sochaliens s’affronteront pour, ce que l’on peut considérer, comme le match de la peur. Alors que Sochaux s’est extirpé de la zone de relégation le week-end dernier et qu’il compte 3 points d’avance sur celle-ci, Brest ne pourra sûrement plus en sortir. Quand il y a de la vie, il y a de l’espoir… Avec une série de huit défaites, Brest ne semble plus avoir ni de l’un ni de l’autre.

Troyes, quant à lui, s’est réveillé d’un long cauchemar grâce à une victoire contre Evian et peut encore croire en un rêve fou…celui de se maintenir. Simple sursaut ou réelle résurrection ?  L’avenir le dira et se jouera à Ajaccio, pour qui le maintien ne fait plus l’ombre d’un doute.

Le miracle nancéien aura-t-il lieu ? Alors que Nancy s’était sorti du brasier en menant un train d’enfer, les portes de la zone rouge restent entrouvertes et se sont rapprochées. A un point du 18ème, les lorrains se déplacent à Bordeaux, pour y affronter des girondins calés dans le ventre mou du classement depuis 3 mois.

 

Programme :

Vendredi 10 mai 2013

  • 20h30  Lille (6) – Reims (14)

Samedi 11 mai 2013

  • 17h00  Marseille (2) - Toulouse (10)
  • 20h00  Ajaccio (15) - Troyes (19)
  • 20h00  Bastia (13) - Montpellier (7)
  • 20h00  Bordeaux (9) - Nancy (17)
  • 20h00  Brest (20) - Sochaux (16)
  • 20h00  Valenciennes (12) - Rennes (11)

Dimanche 12 mai 2013

  • 14h00  Lorient (8) – Saint-Etienne (5)
  • 17h00  Evian (18) - Nice (4)
  • 21h00  Lyon (3) - Paris (1)
Sur le même thème