masculins / Schalke - OL 3-0

Franchement… un peu marre !

Publié le 25 novembre 2010 à 06:59 par RB

Sans oublier la qualification pour les 1/8èmes de finale, il est impossible de passer sous silence la triste prestation lyonnaise face à Schalke 04 et cette lourde défaite…

Les Lyonnais méritent une belle fessée en plus de celle qu’ils ont prise des pieds des partenaires du toujours remarquable Raul. Comment apprécier, en effet, pour l’instant cette huitième qualification de rang aux 1/8èmes de finale de la LDC en repensant aux 90 minutes olympiennes ? Une fois encore, on imaginait que les partenaires de Toulalan avaient retenu la leçon. Finies les débuts de match sans queue ni tête. Finies les erreurs en tout genre. Finies les absences de présences dans les duels, les incohérences dans le jeu… Oui, on imaginait que tout cela était bel et bien fini après le match à Lens où certains se sont extasiés de la performance en seconde période. Mais Lens… n’est jamais que Lens…

Et bien non ! Les mêmes plats sont repassés de façon désespérante. Comment avoir ensuite des certitudes avant de jouer ? Au moins se battre, répondre présent, mettre le pied. Si cela a été, ce fut avec parcimonie. Peut-on dire que tous les joueurs pensent le même football, s’investissent de la même façon ? Peut-on dire qu’il y a une ligne directrice proposée, assimilée ? Franchement, la tentation est grande de répondre par la négative en voyant « ce spectacle » d’une tribune, un spectacle qui fait suite à des matchs mi-figue mi- raisin depuis la défaite face au PSG en Coupe de la Ligue où l’OL avait été convaincant comme face au LOSC précédemment. Cela commence à dater…

Alors, on a senti au moment des déclarations d’après match de l’abattement, de l’incompréhension chez certains. On a senti de la colère qui a peut-être éclatée dans, le vestiaire. De bonnes soufflantes, cela peut aider un groupe à se révolter. On a senti un phénomène de ras le bol ou encore de l’inquiétude. Cet OL ne peut pas plaire même s’il s’est qualifié, et nous ne l’oublions pas. Cet OL, qui déçoit, a la chance incroyable d’être en effet qualifié dans la plus belle des compétitions européennes... et pourquoi pas de terminer à la première place de son groupe. Il a aussi la chance d’être redevenu compétitif dans le championnat.  Que diable cela devrait booster le mental, le physique. On entend tellement que ce groupe a un énorme potentiel que cela génère de l’impatience, de l’attente, de l’exigence. Mais pour l’instant il n’y a pas encore eu de continuité dans tout ce qui est proposé. Il y a eu juste des séquences plus ou moins longues. Il n’y a pas encore de marque de fabrique. Cela en en devient agaçant, usant au point que l’on entend de nouveau les mêmes propos que ceux prononcés après la défaite face à l’ASSE.

Le voyage retour fut donc triste comme le temps qui régnait sur la Ruhr. Un voyage retour avec son lot d’interrogations. Mais, on le sait, tout va très vite en football. Dimanche soir, après le match face au PSG, on souhaite reconnaitre la valeur, la performance de ce groupe lyonnais. Franchement, on est prêts à s’enflammer, encourager plutôt que de dire qu’il y en a… un peu marre de tout cela.

Sur le même thème