masculins / OL - SRFC

Franchir une nouvelle étape

Publié le 21 août 2015 à 20:00 par R.B

L’OL compte quatre points après deux journées et n’a pas encaissé de but… Il lui reste à peaufiner son jeu… Le Stade Rennais a signé son premier succès le week-end dernier…

C’est fait. Après quatre matches sans succès de rang (2 défaites en amical, une lors du Trophée des Champions et un nul en championnat face au FC Lorient), le septuple champion de France est revenu de Guingamp avec sa première victoire. Et comme face aux Merlus, il n’a pas encaissé de but grâce notamment aux arrêts précieux d’Anthony Lopes. L’OL a repris des couleurs comptables après son nul à Gerland. Reste désormais à continuer sur cette lancée tout en montrant beaucoup plus dans le jeu collectif, un collectif qui attend la montée en puissance de certains éléments encore en « rodage ».

Est-ce-que la nouvelle version rennaise va faire mieux que ses précédentes ? On attend toujours que le club breton pointe plus haut classement de la L1 ou remporte enfin une Coupe, ce qui n’est plus arrivé depuis 1971 (coupe de France face à l’OL) malgré des finales… En sachant que ce collectif n’est certainement pas encore arrêté comme c’est le cas dans de très nombreux clubs, il a ouvert son compteur succès en s’imposant chez lui, en fin de match, 1 à 0 face au MHSC après avoir perdu lors de la première journée1 à 2 à Bastia. Philippe Montanier a mis en place depuis le début de saison une défense à 3 axiaux avec notamment la recrue Pedro Mendes. Malheureusement, le portugais sera suspendu ce samedi. Cela induira-t-il une autre animation ? Et comme l’atout offensif numéro UN Georges Ntep est en soins, l’entraineur breton devra composer pour sa venue à Gerland où l’on devrait voir le buteur Sio, le défenseur Baal, deux recrues estivales. Et pourquoi pas Medhi Zeffane qui est désormais rennais depuis quelques jours.


Pas de but encaissé avec un Lopes déjà déterminant ou une charnière centrale (Bisevac/Umtiti) performante. On imagine ce que cela peut donner si Fekir, Lacazette redeviennent intenables.


Après Mathieu Valbuena, Mapou Yanga Mbiwa est venu renforcer le groupe olympien. Il devrait jouer dès samedi. A Guingamp, l’ancien marseillais a déjà montré son envie de mouiller le maillot et d’apporter du liant dans le jeu de sa nouvelle équipe. Et on a vu les Rafaël, Beauvue, Morel en action… Si à ce jour, les coéquipiers de Maxime Gonalons sont encore loin de carburer à plein régime (qualité du jeu collectif, efficacité… niveau de forme de joueurs), ils ont montré leur solidité. Pas de but encaissé avec un Lopes déjà déterminant ou une charnière centrale (Bisevac/Umtiti) performante. On imagine ce que cela peut donner si Fekir, Lacazette redeviennent intenables. Sans oublier qu’Hubert Fournier peut s’appuyer sur un banc pour faire souffler, influer sur le match, mettre de la concurrence. Un entraineur olympien qui sait que son équipe risque d’éprouver des difficultés en se frottant à une défense à trois axiaux, choix ou non de son copain Montanier, comme ce fut le cas par le passé.

Ce troisième match « breton » doit apporter plus dans le contenu en souhaitant évidemment que le résultat soit positif. En somme, on attend un succès avec la manière…

Sur le même thème