masculins / Odessa - OL

Franck Dja Djedje… l’Ukrainien

Publié le 19 février 2014 à 15:17 par R.B

Il a pas mal bourlingué en France avant de prendre la direction d’Odessa en 2012… Il est une des armes du Chornomorets… Il était en conférence de presse et a passé ensuite du temps avec les médias français…

 Formé au PSG où il a découvert la L1, Franck, le cousin du défenseur marseillais, a ensuite joué à Brest, Grenoble, Strasbourg, Vannes, Arles-Avignon. 86 matches de L1 et 9 buts dont un inoubliable. « J’ai marqué avec Arles-Avignon face à l’OL. On avait fait match nul 1 à 1… Cela reste un grand souvenir ». International français dans toutes les catégories de jeunes, il a été titré à l’Euro des moins de 19 ans en 2005 avec Yoann Gourcuff, Lloris, Cabaye… avant d’opter pour la sélection ivoirienne. « La Coupe du Monde ? Je crois que cela va être compliqué pour moi quand tu vois les attaquants (Drogba, Kalou, Gervinho…), mais si on m’appelle, j’irais avec joie ».

Franck est donc à Odessa depuis 2012. «Je ne regrette pas mon choix. Je voulais découvrir autre chose. C’est vraiment différent de la France. Mais, je me sens bien.  Je me suis adapté. Le climat est agréable. C’est la seule région comme cela.  La langue ? Je prends des cours. Je ne parle pas, mais j’arrive à dire quelques phrases. Ce qui m’a le plus surpris, ce sont les horaires d’entrainement. Tu t’entraines souvent à 12h alors qu’en France, c’est l’heure où tu rentres chez toi pour déjeuner… ».

L’équipe travaille beaucoup défensivement (meilleure défense du championnat), mais physiquement, on est prêt. Pendant la trêve, on a beaucoup travaillé

Franck a disputé les 12 matches européens  de son club avec 3 buts à la clef. Que vaut ce championnat ? « Il est très relevé avec des équipes comme le Chakhtar, le Dinamo Kiev, le Metalist… ce sont des clubs habitués à jouer l’Europe. Nous, on est un club qui se construit et on essaie de se rapprocher d’eux ». Le style de jeu du Chornomorets ? «L’équipe travaille beaucoup défensivement (meilleure défense du championnat), mais physiquement, on est prêt. Pendant la trêve, on a beaucoup travaillé : un stage de un mois en Turquie et des matches tous les trois jours. Physiquement nous ne serons pas à la ramasse. Si on pouvait deux buts… ».

 Evidemment, il connait l’OL. « C’est une grande équipe que l’on voit à la  télé. Je n’ai pas grand-chose à apprendre au coach. L’équipe qui jouera jeudi n’est pas une équipe bis.  A l’OL, je connais particulièrement Yoann (Gourcuff) et Bafé (Gomis). Je connais aussi Henri (Bedimo). J’ai très souvent joué contre lui et à chaque fois, c’est quelque chose. On se verra surement au match retour ». Franck, buteur jeudi soir ? « Si je marque, tant mieux pour l’équipe. Et je serais personnellement content de le faire contre une équipe française. Mais avant tout, jeudi, c’est la victoire qui nous intéresse. On sait qu’au match retour ce sera compliqué… ».

Et pour finir quel avenir pour le franco-ivoirien ? « Il me reste un an de contrat ici… On verra ensuite… Jouer contre l’OL, c’est aussi l’occasion de se montrer en France. Je suis content de mes choix, content par exemple d’avoir relevé ce challenge en Ukraine. J’ai toujours su rebondir. Je suis toujours là. .  et je suis encore jeune (27 ans)».


Voir aussi

- Toutes les infos sur la rencontre Odessa - OL
- Le calendrier de l'OL saison 2013 - 2014
- Toute la gamme Europa League sur la boutique en ligne

Sur le même thème