masculins / OL - Sochaux J-2

François Clerc: "Je me donne toujours à fond"

Publié le 27 octobre 2005 à 14:37 par R.B

[IMG7000L]Contre Nantes, mardi soir, <b>François Clerc</b> a disputé sa seconde rencontre avec l'OL depuis le début de saison, mais aussi de sa jeune carrière de professionnel. Sa première apparition remontant au déplacement à Rennes, le dimanche 2 octobre dernier. A 22 ans, le <b>Bressan</b> avait connu le monde des grands du côté de <b>Toulouse</b>, la saison dernière. Il avait joué 7 matchs de L1 pendant cette période de prêt.... Il est le témoin de la 13ème journée...

Contre Nantes, mardi soir, François Clerc a disputé sa seconde rencontre avec l'OL depuis le début de saison, mais aussi de sa jeune carrière de professionnel. Sa première apparition remontant au déplacement à Rennes, le dimanche 2 octobre dernier. A 22 ans, le Bressan avait connu le monde des grands du côté de Toulouse, la saison dernière. Il avait joué 7 matchs de L1 pendant cette période de prêt. « A Toulouse, j'ai vu un autre monde ; un club différent de l'OL. Là bas, tu joues des matchs serrés, pour la survie ; tu dois te bagarrer et parfois ce n'est pas facile. Cela te change de l'OL où je suis passé dans toutes les catégories d'âge. Ce prêt m'a renforcé mentalement ».



Après Rennes, François a donc joué ce match de Coupe de la Ligue à Nantes. « Je suis bien sûr un peu déçu par le résultat et cette élimination. Personnellement, je suis content de la confiance du coach. J'ai essayé de faire du mieux possible pour le bien de l'équipe. Ce n'était pas le même match, les mêmes conditions de jeu qu'à Rennes. Au stade de la Route de Lorient, nous avions subi pendant les 20 premières minutes. Mardi soir, ce fut pendant toute la première période. J'ai plus défendu à Nantes comme me l'avait demandé le coach. Il ne fallait pas se découvrir, puis après l'égalisation se découvrir. En plus, la fatigue s'est ajoutée au fil des minutes. A Rennes, je savais qu'il fallait faire défendre Monterrubio. J'ai joué plus haut ».



Alors François, ces deux matchs sont plutôt une bonne nouvelle ? « Effectivement. J'ai toujours espéré, gardé l'espoir. Ces deux matchs ne sont pas une surprise par rapport à ce que je fais à l'entraînement ou en CFA. C'est plus une surprise par rapport à l'effectif. Je savais au départ que ce ne serait pas facile de jouer. En fin de contrat ? Oui, je suis en fin de contrat en juin 2006. Cela m'a plus travaillé au mois de juillet dernier. Maintenant, cela m'est sorti de la tête ; on verra le moment venu. Ces deux matchs m'ont permis de jouer, de me montrer. Mais, je sais aussi que c'est sur la durée que les gens te jugent vraiment. Alors je me donne toujours à fond… Je me dis simplement que cette élimination va peut-être m'empêcher de jouer d'autres matchs pour avoir du temps de jeu… ».



[IMG36517#W]Avant d'être le témoin de cette 13ème journée, François nous a évoqué Bourg-Péronnas, le club où il a débuté. « Je me tiens toujours au courant des résultats. Je connais bien le capitaine Béraud ; il avait été mon entraîneur chez les poussins, les pupilles. Sinon, je suis né à Péronnas ».



Alors cette 13ème journée ? « Je choisis seulement 2 matchs ; d'abord OL – Sochaux. On va gagner, même si ce sera difficile, parce qu'à Gerland toutes les équipes viennent pour nous empêcher de jouer. Et puis Sochaux va vouloir décrocher quelque chose. Nous nous voudrons aussi rebondir après Nantes. Le second match ? Lens – Toulouse. Toulouse avec Bryan Bergougnoux. Bryan, il va mette un but… comme cela, il ne le fera pas contre nous. Avec Bryan, on se téléphone 2 à 3 fois par semaine. On parle de tout. L'été dernier, nous sommes partis en vacances en Tunisie. Quand tu passes de nombreuses saisons avec quelqu'un, tu n'oublies pas. C'est la même chose avec Jérémy Clément, Berthod ou encore Yohann Truchet ».



R.B